Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de septembre

Nous sommes entrés dans la seconde partie du mois d'Août. C'est habituellement le signe des premiers orages et que nous nous tournons progressivement vers l'automne météorologique qui, nous le rappelons, débute le 1er septembre. C'est généralement aussi la transition vers des périodes où les canicules sont moins probables avec des nuits qui se rallongent et qui deviennent plus respirables. Dans notre région, c'est aussi le moment où nous commençons à guetter les premiers signes de dégradation méditerranéennes et/ou cévenoles.

Même s'ils peuvent intervenir tout au long de l'année, le vrai lancement de la saison correspond à début septembre. N'oublions pas les 8 et 9 septembre 2002 ou encore les 6, 7 et 8 septembre 2005 pour ne citer que ces événements. C'est pourquoi nous commençons dès maintenant à analyser les premiers modèles à moyen et long terme pour scruter d'éventuelles tendances pour notre mois de septembre.

Source : EFFIS / Copernicus

Nous ne mettons qu'une seule carte mais c'est ce qui ressort de l'ensemble des modèles saisonniers et sans grande surprise, le mois de septembre s'annonce assez chaud sur la quasi totalité de l'Europe dont la France (couleur rosée sur la carte ci-dessus). Les rares secteurs où les températures pourraient être plus fraîches que la normale se situent entre l'Islande et le Portugal. Cela pourrait nous amener à penser que le temps serait assez dépressionnaire sur l'Atlantique et plus anticyclonique sur l'Europe centrale.

Si cette configuration venait à se confirmer, cela nous placerait dans un flux généralement orienté au Sud. Nous rappelons que cela est une moyenne étirée sur le mois de septembre. D'autres configurations pourraient nous concerner temporairement mais la dominant serait d'origine Méditerranéenne. Intéressons-nous maintenant à l'anomalie de pluie pour le mois de septembre (carte ci-dessous).

Source : EFFIS / Copernicus

Si l'on devait distinguer deux grands ensembles, nous aurions un temps humide entre la Grande-Bretagne et la Scandinavie et un temps plus sec sur une partie de l'Europe et encore plus entre Italie, Croatie et Grèce. La France se retrouverait au carrefour de ces influences. Nous sommes ainsi assez prudent sur l'analyse de cette carte qui est à prendre avec des pincettes. Maintenant, si on zoome sur la France, nous remarquons une tache bleu sur une partie de notre région.

Si l'on devait en conclure quelques chose, c'est que nous serions souvent dans un flux à tendance anticyclonique mais souvent dominé par l'humidité. Le fait d'avoir une petite anomalie de précipitation ne nous permet pas d'affirmer que le temps sera pluvieux mais la configuration pourrait être propice aux premiers épisodes méditerranéens et/ou cévenols.

Source : Tropicaltidbits

D'autres modèles sont encore plus nets comme la carte ci-dessous où l'anomalie est plus importante sur le Sud de la France. Sans l'affirmer, nous pensons que contrairement aux dernières années où le mois de septembre n'était que la continuité de l'été avec un temps assez sec et chaud, nous pourrions cette année avoir les premières offensives automnales. Nous conserverons des températures généralement douces voire chaudes.

Nous rappelons comme à chaque fois qu'il s'agit de tendances à long terme et que la fiabilité reste ce qu'elle est à long terme. Nous vous partageons simplement les signaux que nous avons à notre disposition sans affirmer détenir la vérité absolue. Nous affinerons progressivement ces tendances en approchant du mois de septembre.

Partager sur