Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de juin

Assez facile de s'habituer à ce temps estival en se croyant au mois de juin voire juillet lorsque le vent se calme. Pour autant, rappelons que nous sommes qu'en mai et que les températures que nous avons actuellement sont bien au-dessus des moyennes de saison. A l'échelle de la France, ce mois de mai terminera plus chaud que la normale. Ce dernier sera donc le 12e mois consécutif à être plus chaud. Pour retrouver un mois plus frais, il faut donc revenir à mai 2019. Cet enchaînement de mois chauds est historique car cela ne s'était pas produit depuis que l'on calcule cet indicateur thermique, soit 1899.

Nous insistons bien sur ce fait car cela pourrait simplifier les tendances météo même sur le long terme. En annonçant un temps plus chaud sur les prochains mois, nous aurions statistiquement peu de risque de nous tromper. Revenons maintenant à l'objet de cet article, la tendance pour notre mois de juin et elle ne devrait pas réjouir tout le monde.

Carte : EFFIS / Copernicus

La carte ci-dessus illustre l'anomalie de pluie attendue pour la première semaine du mois de juin. Plus nous allons vers le bleu et plus la probabilité d'avoir plus de pluie que la normale est importante et inversement quand nous allons vers le rouge. Nous remarquons un temps plus sec sur le Nord-Est du pays mais ce que nous observons très clairement c'est une large plage d'anomalie positive (donc de pluie) entre l'Espagne et le Sud de la France. Ainsi, nous pourrions débuter le mois de juin sous le signe d'un temps perturbé.

Les modèles font persister ce temps plus dépressionnaire près de l'Espagne durant la deuxième semaine du mois de juin. Ainsi, de nouvelles perturbations seront possibles sur le bassin Méditerranéen et les températures pourraient s'orienter à la baisse. Comme illustré sur la carte ci-dessous, nous pourrions connaitre plusieurs jours sous les moyennes de saison.

Carte : EFFIS / Copernicus

En résumé, la première moitié du mois de juin pourrait être assez perturbée dans son ensemble avec des températures qui accuseront une baisse pour être temporairement sous les normes de saison. Bien entendu, cela reste une tendance globale. Certains secteurs pourront échapper à ces perturbations. D'autant, plus nous serons au moins de juin et les journées calmes et ensoleillées entre les perturbations pourront très bien être agréables et chaudes.

Les deux autres semaines de ce mois de juin sont moins nettes. Les hautes pressions pourraient lentement mais sûrement revenir avec une nouvelle hausse des températures et un temps plus sec. Pour autant, quelques perturbations seront encore possibles même si elles seront moins nombreuses que lors des deux premières semaines. En bref, une seconde moitié de mois globalement dans les normes et a priori sans réel excès.

Partager sur