Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois d'avril 2022

Ce mois de mars est assez particulier et a tendance à rattraper les déficits ou excédents des mois précédents. Ainsi, si nous avons eu de longues périodes sèches et ensoleillées durant l'hiver, nous venons de vivre une partie de mars grise et humide avec plusieurs épisodes pluvieux. A montpellier, la deuxième décade de mars a battu un record de non ensoleillement. La station de Montpellier a enregistré 3h de soleil en 12 jours dont 1h en 9 jours (données via François Jobard / Météo-France). Alors qu'une importante sécheresse touchait notre région, plusieurs épisodes pluvieux se sont succédés notamment sur l'Hérault avec plus de 600 mm sur les reliefs du département près de la Salvetat.

Côté températures, après un mois de février particulièrement doux, ce mois de mars est pour l'instant sous les moyennes de saison. Cela peut encore évoluer d'ici la fin du mois étant donné l'accentuation de la douceur attendue ces prochains jours. Désormais, notre regard se tourne vers avril. Voici les éléments que nous pouvons apporter concernant la tendance pour ce mois d'avril.

Ci-dessus, il s'agit d'un graphique démontrant les possibilités de régime de temps entre aujourd'hui et début mail. Sur la gauche du graphique, on remarque des batonnets rouges complets démontrant 100% de probabilité d'avoir un régime de temps de blocage anticyclonique et c'est bien ce qu'il se passe actuellement. De même, on observe d'importantes probabilités d'avoir un régime de temps "Atlantic Ridge" correspondant aux batonnets violets d'ici la fin du mois de mars soit l'élévation d'une dorsale sur l'Atlantique.

Concernant le mois d'avril, on remarque que les couleurs sont assez bien réparties entre le bleu, le rouge, le vert et le violent. Pour simplifier, cela signifie qu'aucun régime de temps n'est privilégié à l'heure actuelle. En effet, les incertitudes sont importantes et c'est d'ailleurs souvent le cas pour les inter-saisons. Si la fiabilité des tendances augmente pour l'été et l'hiver, il est encore très compliqué d'établir des tendances pour le printemps et l'automne.

Carte : Tropicaltidbits

Pourquoi ? Car dans un seul mois comme avril, nous pouvons très bien avoir une période chaude et sèche suivie d'un temps perturbé et plus frais avant le retour du soleil puis encore une fois une dégradation. Cette alternance de temps ne se voit pas une tendance qui lisse la prévision. Ainsi, si nous regardons les modèles, aucun signal net ne se dégage. Nous pouvons apercevoir une tendance plutôt sèche et assez douce en début de mois avant un temps potentiellement plus humide en deuxième partie de mois et des températures dans les moyennes.

Toutefois, la faiblesse des signaux ne nous permet pas de privilégier quelconque scénario. Il semblerait bien que nous nous dirigions vers un mois autour des moyennes alternant des périodes calmes, ensoleillées et assez douces et d'autres plus fraiches et plus perturbées. Difficile d'en dire plus au vu de l'éclatement des scénarios probables durant ce mois.

Partager sur