Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour la fin juin et l'été à venir

Nous nous approchons de l'été météorologique et calendaire mais qu'en sera-t'il cette année ? Pour le moment, cela depuis quelques semaines, les modèles saisonniers ont été plutôt efficaces, en anticipant les différentes périodes perturbées à l'échelle de notre continent. Pour la fin juin - dont nous vous présentons les cartes ci-dessous - il apparaît qu'aucune anomalie de pression n'est modélisée par CFS sur la France.

Ceci va dans le sens que les dépressions que nous connaissons actuellement se résorberaient mais l'anticyclone aurait tout de même du mal à vraiment s'installer entre l'Espagne et la France, contrairement aux pays de l'Europe du nord. Concernant les précipitations, les orages seraient nombreux près des reliefs (fort excédent pluviométrique) et déborderaient parfois du sud-ouest vers le nord-est de la France jusqu'en plaines. En bref... situation qui s'arrange mais rien d'exceptionnel en soit pour cette fin juin. 

Ce même modèle CFS, pour le mois de juillet 2020, entrevoit toujours un blocage anticyclonique près de la Scandinavie alors que la France et l'Espagne se verraient parcourues par des périodes dépressionnaires plus régulières. Dès lors, nous pourrions encore avoir une pluviométrie excédentaire sur l'Espagne et le sud de la France, alors que la sécheresse serait présente sur le nord France et l'Allemagne.

Concernant les températures, nous pourrions pour la première fois depuis longtemps avoir des températures légèrement inférieures - ou proches - des normes sur l'Espagne et près des Pyrénées. Elles seraient normales en Méditerranée (risque de canicule plus faible que les étés précédents) et plus chaudes que la normale sur la moitié nord de la France en remontant jusqu'en Scandinavie.

Pour août, nous conserverions également les hautes pressions près de la Scandinavie, associées à un anticyclone fréquemment positionné près de la France. Normalement, les zones dépressionnaires glisseraient plutôt près des Balkans. Si ce scénario se confirme, août 2020 sera plus chaud que la norme en France (nettement sur les régions du nord, où plane un sérieux risque de canicule) et dans les normes en Espagne.

Concernant les risques d'orages, ils resteraient fréquents sur l'Ouest du pays ainsi que près des reliefs, mais seraient assez peu nombreux en Méditerranée ainsi que sur le nord. Conclusion : c'est probablement sur le nord de la France cet été qu'il fera le plus "beau et chaud" alors que les orages seraient plus nombreux au sud, surtout en Espagne (poursuite de la dynamique atmosphérique actuelle). A suivre et confirmer !

Partager sur