Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour la fin du mois de janvier

Nous sommes dans une période remarquablement anticyclonique. Cela est déjà arrivé dans le passé et c'est en soit une situation classique pour la saison mais sa durée est assez importante. Si cet anticyclone est synonme de brouillards sur une grande partie du pays, nous avons la chance de pouvoir profiter de belles conditions ensoleillées même si cela se paie parfois au prix du vent donnant un ressenti assez froid. Une courte période plus humide est attendu demain avec des bancs de nuages bas, notamment sur l'Est de la région mais ils auront du mal à réellement s'installer et le soleil sera rapidement de retour pour le reste de la semaine.

Ces nuages bas, nous les devons à une transition entre deux situations. La première était dominée par un anticyclone. Tandis que celui s'éloignera, il laissera place à un nouvel anticyclone. Au final, le schéma se reproduit encore et encore. Ce nouvel anticyclone nous apportera un flux de Nord assez frais, ensoleillé mais venté.

Carte : Tropicaltidbits

La carte ci-dessus représente l'anomalie de pression pour la semaine du 24 au 31 janvier. On remarque une puissante anomalie positive (en rouge) entre la France, l'Angleterre et l'Irlande. Autrement dit, les pressions devraient élevées sur ces secteurs. La tendance est assez nette et plutôt fiable pour cette fin de mois avec la poursuite de conditions anticycloniques. Ainsi, le temps devrait rester globalement sec. De nombreuses périodes ventées sont attendues sur notre région avec par conséquent des températures qui resteront dans l'ordre de grandeur que nous avons actuellement.

Une fin de mois de janvier aux couleurs hivernales, assez lisse dans son ressenti sans rélle perturbation ni d'excès dans un sens comme dans l'autre. Cette tendance anticyclonique pourrait bien se poursuivre au moins début février. En effet, les signaux démontrent que flux zonal (flux Océanique perturbé) devrait avoir du mal à s'installer laissant place aux hautes pressions. Dans ces conditions, la sécheresse pourrait s'accentuer. Cela reste bien entendu à prendre avec des pincettes et cette tendance sera à affiner au fil des actualisations.

Partager sur