Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour la fin août

##PUB##

Nous venons de connaître un été très chaud et sec sur les régions Méditerranéennes, avec deux canicules intenses. Nous allons désormais nous concentrer sur la fin d'été à venir : doit-on redouter de la chaleur ? Avec quelle intensité ? Les orages vont-ils devenir plus nombreux ? Voici nos premiers éléments de réponse. Pour la semaine à venir, entre le 12 et le 18 août 2019, voici le contexte météorologique :

Il devrait être caractérisé par la persistance de hautes pressions de l'Afrique du nord à l'Espagne et par débordement, vers les régions Méditerranéennes. Dans le même temps, une dépression va se constituer entre l'Islande et la Grande-Bretagne. La plupart des régions Françaises vont être soumises à un flux d'Ouest. Sur le nord, fréquentes dégradations avec des températures de saison. Sur les régions Méditerranéennes, le soleil va rester omniprésent avec du mistral et de la tramontane soufflant modérément. Les températures s'annoncent chaudes, avec bien souvent 33 à 35°C en plaine

Pour la semaine suivante, du 19 au 25 août, le modèle saisonnier CFS conserve un signal similaire à celui de la semaine précédente. Un axe dépressionnaire va circuler entre l'Islande et la Grande-Bretagne, se prolongeant vers la Scandinavie. Un flux de secteur ouest va se maintenir sur la France, toujours plus perturbé sur le nord du pays. Dans le même temps, une dorsale anticyclonique va se maintenir sur l'Espagne, débordant largement vers les régions Méditerranéennes.

Dans ce contexte, le temps anticyclonique va se poursuivre sur le Languedoc Roussillon. Le soleil va ainsi résister sur les plaines et littoraux. Sur les reliefs, quelques orages pourront se déclencher sur les reliefs, mais la sécheresse devrait malheureusement s'aggraver. Avec ce flux d'Ouest, il faut s'attendre à ce que le vent soit modéré sur notre région, asséchant un peu plus la masse d'air. Pour les températures, elles resteront bien au-dessus des normes saisonnières.

Pour la dernière semaine d'août ainsi que pour début septembre, l'anomalie dépressionnaire présente entre l'Islande et Grande-Bretagne va partiellement se résorber, se limitant au nord de l'Écosse. Sur la France, les hauts-géopotentiels pourraient rester bien ancrés. Dans ce contexte, la fin août devrait s'avérer sèche, chaude et plutôt ensoleillée. La probabilité d'épisode cévenol et/ou méditerranéen précoce semble on ne peut plus limitée.

Pour septembre, la tendance est à la récurrence de basses pressions près de la mer de Norvège et à la poursuite de hautes pressions près de la Méditerranée. Cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas d'épisode pluvio-orageux intense quelque part, mais que la probabilité d'un temps sec est quand même significative tout comme les températures qui devraient être chaudes. A suivre ! 

Partager sur