Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo actualisée pour mars 2020

En ce début mars 2020, la France est sous l'influence d'un flux d'Ouest modérément dynamique, qui apporte des dépressions tempétueuses sur la façade Ouest et plus généralement des perturbations pluvieuses suivies de courtes périodes de rafraîchissement. Il est important de souligner que les températures sont supérieures aux moyennes saisonnières sur toute l'Europe, ce qui limite fortement le risque de vagues de froid tardives.

Pour la première décade de mars, le courant océanique va se maintenir sur le territoire. Cela suggère une pluviométrie excédentaire sur tout le nord et l'ouest du pays, dans les normes près des régions méditerranéennes. Les températures sont alors voisines des normes saisonnières. Près de la Méditerranée, le risque de gel nocturne est très faible en dehors des zones froides très exposées. De petites gelées blanches sont possibles sur le nord de la France, à l'arrière d'une perturbation, mais sans sévérité particulière.

La deuxième décade de mars devrait être plus anticyclonique, comme évoqué depuis plusieurs prévisions saisonnières. Selon le modèle CFS dont nous vous présentons la carte ci-dessous, le bloc anticyclonique pourrait s'étendre de l'Espagne jusqu'à la Russie, envahissant toute l'Europe. Concrètement, il faut donc s'attendre au retour du soleil sur les régions Méditerranéennes dès le week-end du 7 et 8 mars, avec du mistral et de la tramontane.

L'amélioration sera plus tardive, après le 10 mars, pour le sud-ouest et le centre de la France. Aux abords du 10 - 12 mars, nous surveillerons quelques nuits plus fraîches en cas d'un ciel dégagé et déventé (anticyclone = favorable aux inversions thermiques). Risque gélif assez limité sur les régions Méditerranéennes grâce au vent mais plus significatif en se rapprochant de la haute vallée du Rhône, ou encore dans les campagnes de la façade ouest. Températures en nette hausse l'après-midi durant cette décade (+1 à +2°C au-dessus des normes). 

Pour la dernière décade de mars, le blocage anticyclonique devrait migrer vers le nord de la France et les Îles Britanniques. Dans le même temps (voir carte ci-dessous), le contexte deviendrait plus dépressionnaire près du Maroc et du sud de l'Espagne. La pluviométrie devrait être déficitaire sur 80% de la France. Petit doute près des Pyrénées, où des pluies pourraient remonter d'Espagne par moments (à confirmer).

Le signal pluvieux est quant à lui beaucoup plus significatif près du Maroc et du sud de l'Espagne. Les températures continueront d'être au-dessus des normes saisonnières en France. La probabilité d'une vague de froid tardive est très faible en France, pour ne pas dire quasiment nulle. Cela n'écarte pas une nuit fraîche sous anticyclone, mais rien de comptable aux deux précédentes années. Ensoleillement excédentaire pour cette dernière décade. 

Partager sur