Prévisions & Suivi en temps réel

Temps sec et accentuation de la sécheresse sur une partie de la région !

Parler de sécheresse peut paraitre aberrant pour certains tandis que c'est une évidence et une catastrophe pour d'autres. La situation hydrologique est très hétérogène sur notre région. Elle peut se découper en deux grande parties. Une première concerne l'Est de l'Hérault, le Gard en remontant vers la Lozère et l'autre concerne l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Revenons d'abord sur ce mois d'octobre où ces différences se sont accentuées. Octobre a été globalement bien ensoleillé mais paradoxalement, les températures ne se sont pas envolées ce qui est assez rare pour le noter dans notre contexte de réchauffement climatique.

Les températures ont été dans les moyennes de saison. Plus en détails, les températures minimales finissent 0,5 à 1°C sous les moyennes tandis que les maximales terminent 0,5 à 1°C au-dessus ce qui au final nous donne un mois tout a fait normal en termes de températures. Cela témoigne bien de nombreuses journées anticycloniques où les matinées sont fraiches et les après-midi assez douces. Intéressons-nous maintenant à la pluie et ce mois d'octobre illustre parfaitement le contraste expliqué précédemment.

Carte : Météo-France

La carte ci-dessus illustre le rapport à la moyenne 1981-2010 des précipitations sur la France. On remarque très bien en rouge, le déficit exceptionnel entre l'Ouest de l'Hérault jusqu'au Pyrénées. En bleu, l'Est de l'Hérault, le Gard et les Cévennes ressortent en excédent pluviométrique. Ce manque d'eau sur ce mois d'octobre n'est malheureusement pas isolé. Cette situation dure depuis plusieurs mois. Si on remonte à plus longtemps, on remarque que la sécheresse est bien installée sur ces secteurs depuis le début de l'année 2021. Exemple avec la station de Béziers-Vias qui a enregistrée seulement 215 mm depuis le 1er janvier ou encore celle de Perpignan-Rivesaltes qui cumule 237,9 mm et enfin Leucate avec seulement 198 mm.

Dans le même temps, la station de Nîmes-Courbassac a enregistré 178.8 mm uniquement sur le mois d'octobre pour un total de 564.9 mm depuis le début de l'année. Que dire de la station de Villefort en Lozère avec quasiment 900 mm uniquement sur ce mois d'octobre. Il y a toujours eu des disparités dans notre région avec un climat Méditerranéen capricieux. Le fait d'avoir plus de pluie en automne en Cévennes est tout à fait logique. Pour autant, cela n'enlève pas l'importance de la sécheresse qui touche la moitié Ouest de la région. Si on regarde les prévisions pour ces prochains jours, le temps n'est pas à la pluie.

Carte : Tropicaltidbits

Ci-dessus, il s'agit d'une animation allant de ce 5 novembre jusqu'au 13 novembre montrant les centres d'actions (anticyclone en rouge, dépression en bleue). On remarque que la situation évolue peu. L'axe anticyclonique stationne entre la France et la Grande-Bretagne tandis que les dépressions restent bloquées loin en Méditerranée, trop loin pour nous concerner. Ainsi, il faut s'attendre à un temps sec jusqu'au 15 novembre. A cela s'ajoute un vent qui sera souvent de la partie et contribuera à accentuer la sécheresse de surface. La seconde partie du mois de novembre est bien trop incertaine et les tendances évoluent encore ne nous permettant pas de tirer un scénario majoritaire. En conclusion, la sécheresse est marquée sur l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Cela a commencé dès le début de l'année et ne cesse de s'accroître. Les prévisions à court et moyen terme restent sèches. Il faut donc encore patienter pour espérer un net changement avec le retour de la pluie sur ces secteurs.

Partager sur