Prévisions & Suivi en temps réel

Temps progressivement plus instable ces prochains jours !

Nous vivons actuellement une période assez stable dominée par des conditions anticycloniques. Autrement dit, les nuages sont rares et les journées ensoleillées se succèdent les unes après les autres. Les températures, parfois fraîches le matin (relativement), sont chaudes l'après-midi et on pourrait croire que l'été s'est installé. Pour autant, nous ne sommes que fin mai et même si nous sommes aux portes de la saison chaude, un retour à la réalité est encore bien possible. Comme expliqué dans un précédent article, nous nous attendons à un changement de temps entre le 5 et 15 juin avec des perturbations plus nombreuses et une possible baisse des températures. En attendant, nous devrions garder des conditions plutôt agréables bien que l'instabilité sera en hausse.

Cela débute dès demain. Une petite anomalie va glisser du Nord vers le Sud du pays. Elle nous concernera vendredi après-midi. Après une matinée ensoleillée, les cumulus bourgeonneront près des reliefs. Ils seront inoffensifs pour la plupart mais un risque orageux se dessinera entre les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Une cellule orageuse pourrait déborder localement sur le Gard Rhodanien.

Carte : Météociel

Une grande majorité de la région restera donc à l'écart. Samedi, une nouvelle évolution orageuse diurne est attendue. Comme souvent dans ces situations, les orages concerneront essentiellement les reliefs (Cévennes, Larzac, Espinouse et Pyrénées) alors que les conditions ensoleillées persisteront sur les plaines et littoraux. Dimanche sera plus calme avant un début de semaine plus orageux. Lundi et mardi, une petite dépression d'altitude se positionnera sur le Sud de la France. Peu dynamique, elle suffira à générer les forçages nécessaires au développement d'orages.

Par effet des brises de pente, les orages débuteront en premier lieu sur les reliefs. Contrairement à samedi, un débordement est possible dans les plaines intérieures. Comme souvent, ce risque orageux restera localisé. Ainsi, nombre d'entre vous resteront à l'écart.

Carte : Météociel

La suite est plus incertaine. L'anticyclone qui nous protège actuellement va se retirer au loin dans l'Atlantique. Cela laissera la place aux gouttes froides qui devraient glisser vers l'Espagne et le Portugal dans un premier temps. L'impact sur notre région restera limitée voire nulle mais cela pourrait n'être que temporaire et les dépressions auront tendance à se rapprocher de notre pays progressivement.

Cela confirmerait alors l'hypothèse d'un temps plus perturbé durant la première moitié du mois de juin autour de la Méditerranée. Cela reste assez loin et bien entendu, ces différents points seront à confirmer ou affirmer d'ici là. Exemple ci-dessous avec la tendance pour la période entre le 3 et 10 juin. On remarque une anomalie dépressionnaire autour de l'Espagne. C'est dans ce type de configuration que des perturbations pluvieuse et/ou orageuses remontent de mer.

Carte : Tropicaltidbits

Partager sur