Prévisions & Suivi en temps réel

Temps chaud et plus instable la semaine prochaine : quel est le risque d'orages ?

La canicule exceptionnelle que vit la France actuellement est la cause d'une goutte froide située près du Portugal. Cette dernière agit comme une pompe à chaleur qui la draine depuis le Nord de l'Afrique et l'envoie sur notre pays. Comme souvent, les gouttes froides n'en font qu'à leur tête et sont difficiles à cerner par les modèles. Elles ont généralement une trajectoire aléatoire et ne vont pas forcément d'un point A à un point B. Elles peuvent aller et revenir, stagner puis bouger rapidement. En bref, elles génèrent souvent des prévisions avec une fiabilité assez médiocre.

Cela sera plus ou moins le cas la semaine prochaine. En effet, la goutte froide, qui a tendance à stagner entre Portugal et Espagne, pourrait gagner un peu de terrain et se rapprocher de la France. Bien qu'un peu moindre, la chaleur serait toujours d'actualités mais l'instabilité serait en hausse avec le rapprochement de la dépression. Explications.

Cartes : Tropicaltidbits

Sur la carte de gauche, il s'agit de la situation actuellement. Comme expliqué ci-dessus, on observe une goutte froide près du Portugal ("GF" sur la carte). Elle draine donc l'air chaud (flèches rouges) sur la France et l'air plus frais sur le Portugal (flèches bleues). Schématisée par une ligne pointillée noire, il s'agit de la confrontation entre l'air chaud et l'air frais, là où se forment généralement les orages. La carte de droite est une prévision pour le milieu de semaine prochaine.

La goutte froide s'est légèrement décalée pour entrer dans les terres entre Portugal et Espagne. L'air chaud s'est donc aussi décalée plus à l'Est. L'apport d'air plus frais et dépressionnaire se fait plus proche de la France. La confrontation de ces masses d'air se fait donc sur la France. C'est pourquoi, nous attendons une hausse de l'instabilité ces prochains jours. Les premiers orages sont attendus dès ce week-end mais ils seront localisés sur l'Ouest du pays. La semaine prochaine, des dégradations plus organisées sont probables.

Carte : Météociel

Cette situation est assez classique après une période caniculaire. Très souvent, les dégradations orageuses balaient la France et mettent fin à la période de fortes chaleurs. Dans cette configuration, un axe est souvent privilégié entre le Sud-Ouest et le Nord-Est en passant par le Massif-Central. La semaine prochaine ne devrait pas déroger à la règle. La carte ci-dessus montre l'accumulation de pluie d'ici samedi prochain. On remarque bien un axe se dessiner mais on observe aussi des précipitations qui pourraient toucher quasiment toute la France, hors Corse.

Comme nous l'avons dit, la position exacte de la goutte froide est indécise et apporte ainsi une mauvaise fiabilité. Ce qui semble très probable, c'est que la semaine prochaine s'annonce plus instable avec un risque d'orages de plus en plus important surtout sur le Sud-Ouest et autour du Massif-Central. Le risque de débordements sur notre région est encore incertain et pourrait surtout concerner les zones de reliefs (Cévennes, Pyrénées), voire l'arrière-pays. A suivre donc !

Partager sur