Prévisions & Suivi en temps réel

Températures de saison et chutes de neige sur les reliefs

Les températures ont bien baissé, comparativement à ce que nous avons connu fin décembre sur notre territoire. Toutefois, nous renouons tout simplement avec un temps ordinaire pour la saison. Synoptiquement, la première coulée froide qui a affecté la France hier s'est déjà décalée vers l'Italie. Dans le même temps, un anticyclone est toujours étiré en embuscade aux portes de la France, sur le proche Atlantique. Un nouveau décrochage dépressionnaire et modérément froid est attendu en cours de week-end.

Bien que plus dynamique que le précédent, il glissera rapidement de la France vers l'Allemagne, la Suisse et l'Italie, en raison de l'anticyclone toujours très proche (golfe de Gascogne). Un flux de Nord-Ouest assez froid va tout de même s'engouffrer sur le pays et va atteindre les régions Méditerranéennes. Cette descente d'air froid sera associée à une dégradation. Les températures à 850 hPa vont s'abaisser entre 0 et -2°C sur les régions Méditerranéennes, jusqu'à -4°C sur le Nord-Est du pays, soit des valeurs on ne peut plus ordinaires pour un début d'année. 

Pour demain vendredi, le ciel va se voiler de nuages élevés en plaine. Sur les reliefs, les nuages dominent du matin jusqu'au soir. Nous attendons de faibles précipitations neigeuses sur la Lozère dès 500 m, surtout sur l'Aubrac et la Margeride. Cela se limite à quelques flocons poussés par le vent plus au sud, sur les Cévennes. Quantités insignifiantes. Sur l'Espinouse et la Montagne Noire, la neige tombe aussi dès 500 m en début d'épisode puis remonte vers 800 m (essentiellement en versant nord) avec un saupoudrage possible et quelques centimètres au-dessus de 1000 m.

Petites chutes de neige également sur les Pyrénées, au-dessus de 1000/1200 m et surtout en limite des PO et de l'Ariège. En soit, rien de bien marquant. Les précipitations pourraient légèrement s'accentuer en deuxième partie de nuit de vendredi à samedi, notamment sur la Lozère, avec une limite P/N qui remonte à 800 m puis à 1000 m au lever du jour. Il floconne aussi sur les reliefs cités précédemment mais la limite P/N remonte aussi sur ces secteurs ! Samedi, poursuite d'un temps assez voilé en plaine et nuageux sur les reliefs. Averses résiduelles qui apportent encore quelques flocons par moments sur les reliefs. Une nouvelle perturbation est attendue dimanche. Voici d'ici dimanche soir l'accumulation des précipitations neigeuses prévue par le modèle ARPEGE (attention, il ne s'agit pas de la prévision de neige au sol qui va subir des tassements et de la fonte par moments) : 

Pour la semaine prochaine, les scénarios sont assez hésitants. Nous avons d'un côté le modèle CEP (Européen) normalement le plus fiable qui voit le retour de l'anticyclone sur tout l'Ouest de l'Europe, dont la France, associé à un très faible flux d'Est possible en basses-couches. Si ce scénario se confirme, nous aurons un temps bien ensoleillé, avec un peu de vent dans les couloirs habituellement exposés. Gel blanc la nuit en plaine (inversions thermiques) alors que les après-midis seraient assez douces, sans caractère exceptionnel.

Sur les modèles Américains, à savoir GFS et GEFS, nous aurions un anticyclone centré plus au nord, entre le Royaume-Unis et le Benelux, favorisant un flux d'Est plus dynamique en basses-couches et donc plus froid. Nous misons sur un scénario à la CEP, devenant anticyclonique avec du beau temps et des températures contrastées (froides le matin, douces l'après-midi). Plus à long terme, une partie des modélisations voient l'anticyclone se décaler plus à l'Ouest sur l'Atlantique. Si ce scénario vient à se vérifier, les coulées froides pourraient gagner à nouveau l'Europe (et peut-être la France). A suivre, avec passion. 


Partager sur