Prévisions & Suivi en temps réel

Septembre 2020 : doit-on craindre des épisodes méditerranéens ou cévenols intenses ?

Nos prévisionnistes analysent depuis quelques semaines la probabilité d'épisodes méditerranéens et/ou cévenols à l'échelle de tout l'arc Méditerranéen. Il apparaît que les derniers éléments à notre disposition confirment un "fort" potentiel d'événements forts dans les prochaines semaines, sans qu'il soit possible de les localiser précisément dans l'espace et dans le temps. Retrouvez ci-dessous les principales informations à retenir - qui vont encore évoluer !

Pour la semaine en cours et jusqu'en milieu de la semaine prochaine, nous allons rester sous l'influence d'un anticyclone ayant ses racines en pleine Afrique subsaharienne. En bref, du beau et une chaleur modérée bien appréciée en journée après des nuits fraîches. Vers le 10 septembre, un dôme de bas-géopotentiels dépressionnaires devrait se constituer d'abord aux très hautes latitudes, entre Groenland et Islande, puis en progressivement en direction des îles Britanniques :

On retrouve sur la carte ci-dessus à gauche les déclencheurs habituels d'épisodes pluvieux très précipitant sur la Méditerranée : une dépression étirée en Grande-Bretagne et proche Atlantique / golfe de Gascogne, ainsi qu'une dorsale anticyclonique bloquée sur l'Europe du centre et de l'Est. Ce contexte en étau permet généralement aux dépressions de glisser en toboggan jusqu'à la Méditerranée, puis de s'y bloquer au moins temporairement.

Sur la carte de droite ci-dessus, il s'agit de l'anomalie de précipitations simulée par CFS (il s'agit d'un modèle de prévision saisonnière). Un signal assez net se dessine sur une bonne moitié sud de la France. Une fois encore, la localisation exacte des anomalies est impossible à une telle échéance. Ci-dessous, le modèle saisonnier CFS Monthly confirme lui aussi un signal très pluvieux sur le sud de la France, cela dès le 12/13 septembre !

Un signal qui monterait en puissance pour la fin septembre et début octobre - en lien avec le renforcement des dépressions sur le proche Atlantique et près de l'Espagne - comme en atteste la carte ci-dessous. Ce modèle ECMWF continue de simuler de fortes anomalies excédentaires de précipitations surtout près de la Méditerranée et de notre région. Objectivement, nous misons sur un premier potentiel d'épisodes méditerranéens/cévenols vers le 13/14 septembre 2020 dont l'intensité est à surveiller.

Après une accalmie de quelques jours, les épisodes de fortes précipitations pourraient devenir plus nombreux pour la fin du mois de septembre et début octobre. Nous misons sur ce scénario ! Malheureusement, de telles situations atmosphériques sont propices à des événements violents. Un scénario à consolider dans les prochains jours. 

Partager sur