Prévisions & Suivi en temps réel

Semaine perturbée : à quoi s'attendre ?

Semaine complexe en vue du côté des météorologues en raison d'une prévision sensible au moindre changement. Un décalage d'une dépression de quelques kilomètres et la prévision peut rapidement évoluer. Cela arrive parfois selon les situations mais celle qui nous attend ces prochains jours en fait partie. Nous allons toutefois essayer d'expliquer ce à quoi nous pouvons nous attendre en tenant compte que la fiabilité n'est pas très bonne et que des modifications sont bien probables d'ici là. Nous réajusterons ces prévisions progressivement au fil des actualisations.

Cela commence dès demain. En lien avec une petite goutte froide centrée sur la France, les passages nuageux s'annoncent nombreux. Quelques gouttes ou averses sont possibles en matinée notamment sur l'Aude ou l'Hérault. Peu d'évolution l'après-midi avec un ciel très nuageux à couvert. Des averses sont attendues par endroits avec une probabilité plus importante entre Hérault et Roussillon. Quelques gouttes pourront déborder sur le Gard. Même si quelques coups de tonnerre sont possibles localement sous une averse forte, de manière générale, les cumuls de pluies resteront faibles et hétérogènes (voir carte ci-dessous).

Carte : Météociel

Mardi pourrait être assez calme avec un faible risque d'averses au lever du jour puis sur les reliefs dans l'après-midi mais le soleil pourrait bien être de la partie donnant un ressenti plus agréable. A confirmer toutefois car les prévisions évoluent rapidement. C'est surtout dès mercredi que nous surveillons l'évolution des dépressions. Et à partir de cette date, faites vos jeux, rien ne va plus ! Les modèles ne sont pas encore en accord. L'idée de base reste la même : une goutte froide glisse de la Grande-Bretagne vers l'Espagne et le Portugal mais la trajectoire et le placement de cette goutte froide donnent du fil à retordre aux modèles de prévision.

Exemple ci-dessous avec deux grands modèles (GFS et CEP) pour la nuit de mercredi à jeudi soit une échéance de seulement 3 jours. On remarque une différente importante sur le placement de cette dépression. Cela influence grandement le temps attendu sur notre région.

Cartes : Météociel

A gauche, la dépression est au large du Portugal tandis qu'à droite une partie est proche des Açores mais la dépression principale et près de la Bretagne. Cela donne une différence de 800 kilomètres entre les deux scénarios. Nous vous laissons imaginer ce que cela donne en termes de prévision à l'échelle de notre région. Pile ou face ? Étonnant de voir que cette semaine perturbée était prévue depuis longtemps (tendances long terme qui se sont vérifiées) mais qu'arrivés proche de l'échéance, nous avons du mal à y voir plus clair. Quoiqu'il arrive, la proximité de cet air plus frais et dépressionnaire devrait nous donner une semaine assez maussade avec des nuages nombreux et un risque de pluie, d'averses et d'orages.

Les détails de méso-échelle (placement des pluies ou orages, timing des perturbations) seront affinés progressivement pour plus de fiabilité. Nous retenons que nous abordons une semaine perturbée et moins chaude. L'amélioration pourrait mettre du temps avant de se dessiner définitivement. Cela n'exclut pas quelques jours ensoleillés mais la première quinzaine de juin pourrait rester assez mitigée voire maussade. Le retour d'un temps plus chaud et sec de manière durable est plutôt attendu autour du 20 juin.

Partager sur