Prévisions & Suivi en temps réel

Semaine assez chaude avant une dégradation dont l'intensité est à confirmer

Nous sommes en ce début de semaine sous l'influence d'un talweg dépressionnaire peu dynamique qui s'étire de la France à l'Espagne. Il est trop moribond pour véritablement nous influencer, bien que l'on connait depuis la fin de semaine dernière de nombreux passages nuageux et localement quelques pluies - toujours insuffisantes pour enrayer la sécheresse qui sévit cette année. Au cours de la semaine à venir, nous allons assister au regonflement de l'anticyclone sur l'Espagne et le sud de la France.

Cela va permettre la mise en place d'un temps graduellement plus ensoleillé et surtout plus chaud. Toutefois, dans le même temps, un vaste système dépressionnaire va migrer du Groenland vers les Îles Britanniques d'ici la fin de semaine. Cela favorisera, dans un second temps (à partir du week-end prochain et semaine suivante), un changement de temps avec le retour de nuages plus nombreux et probablement de pluies. Voici l'évolution du contexte synoptique entre ce lundi et le week-end à venir : 

Concrètement, pour demain mardi, l'amélioration débute avec un temps encore mitigé qui oscille entre passages nuageux et périodes plus ensoleillées. Le vent est faible de partout, avec de petites brises marines l'après-midi. Quant aux températures, les maximales atteignent 23°C en plaine, soit une hausse de 2 à 3°C par rapport aux journées précédentes. Mercredi, encore quelques nuages élevés le matin, puis le soleil domine en plaine. Des cumulus vont se former l'après-midi sur la Lozère, donnant quelques averses localisées. Températures maximales en progression, avec souvent 24°C en plaine, localement 25°C.

Jeudi et vendredi, l'anticyclone est à son paroxysme. Toutefois, l'activité dépressionnaire se renforce sur le nord de la France, où des perturbations actives circulent. Cela engendre chez nous un temps assez ensoleillé jeudi, bien que finalement voilé, puis un voile nuageux plus épais vendredi. Les vents restent faibles durant ces deux journées, avec le retour éventuel mais incertain d'un fin mistral/tramontane dans les domaines habituels. Les températures maximales sont agréables, puisque voisines de 25°C en plaine, parfois 26/27°C sur le Roussillon. 

Samedi et dimanche, la goutte froide va commencer à glisser sur le proche Atlantique. Sa trajectoire exacte reste assez incertaine. Les dernières modélisations voient la goutte froide glisser suffisamment proche de nous pour nous influencer. Cela se traduirait par le retour des nuages bas durant le week-end et des premières pluies plutôt sur les Cévennes. La mise en place d'un épisode cévenol tout à fait ordinaire pour le moment.

En début de semaine suivante, il y a de bonnes probabilités que les pluies gagnent également les plaines, tout en se renforçant nettement près des Cévennes. La durée et l'intensité de cet évènement dépendent grandement de la localisation et du dynamisme de la goutte froide. Ci-dessous, comparaison entre GFS (à gauche) et CEP (à droite) : 

Partager sur