Prévisions & Suivi en temps réel

Risque de neige à basse altitude entre mercredi et jeudi !

Cela fait plusieurs jours qu'un temps plus frais voire froid se confirme. Cela fait également plusieurs jours que nous insistons sur deux points importants : avoir un temps frais une fin mars est assez relatif. Le soleil réchauffe plus vite l'atmosphère qu'en plein mois de janvier. Ainsi, le ressenti peut être assez agréable lors de journées ensoleillées. D'autre part, les scénarios neigeux évoqués étaient minoritaires. Pour autant, la probabilité d'avoir de la neige à basse altitude augmente au fil des actualisations et c'est pourquoi nous avons décidé de vous l'évoquer.

Revenons d'abord sur le contexte météorologique général. Un "Moscou-Ajaccio" est en place sous la forme d'une goutte froide qui suit une trajectoire depuis l'Europe de l'Est pour venir s'isoler près de la Corse. Dans un premier temps, cela n'est pas vraiment favorable à la neige sur notre région mais la goutte froide, en tournant sur elle-même, pourrait générer un cadran qui viendrait pousser jusqu'à notre région. Illustration ci-dessous.

Carte : Pivotal Weather

On remarque sur l'animation ci-dessous la goutte froide sur la Corse puis la Sardaigne. En pivotant, on voit une nouvelle anomalie traversant même la Suisse et le Sud de l'Allemagne. Cette anomalie se formerait ainsi sur les régions méditerranéennes. C'est ce détail qui pourrait changer la donne. En effet, le temps devrait rester assez sec dans un premier temps. Avec la nouvelle poussée de la goutte froide, une perturbation devrait se mettre en place entre la nuit de mercredi à jeudi et jeudi. Un peu sous la forme d'un retour d'Est, des précipitations sont attendues sur la quasi totalité de la région.

Maintenant, ce que nous allons étudier, c'est si ces précipitations seront pluvieuse ou neigeuse et quels secteurs pourraient être concernés. C'est sur ce point que nous avançons encore à tâtons. Si nous nous contentons de regarder les modèles sans réaliser aucune expertise, c'est la pluie qui dominera sur une bonne partie de la région avec de la neige dès 400 ou 500 mètres d'altitude environ.

Pour autant, l'air froid en altitude est bien présent avec, au moment de l'épisode, -2 à -3°C à 850 hPa en moyenne, localement -4°C. Cela n'est pas extrême mais peut suffire. Actuellement, là où le bât blesse c'est la présence d'un vent marin assez régulier. Ce dernier apporte l'humidité mais aussi la douceur. Il conviendra de voir s'il se confirme et si le vent ne pourrait pas basculer au Nord pendant l'épisode. Cela pourrait favoriser une isothermie et donc de la neige à plus basse altitude.

Pour conclure, les choses avancent. Désormais, la très grande majorité des modèles sont en accord sur une dégradation du temps dans la nuit de mercredi à jeudi en se poursuivant jeudi. Cette perturbation s'accompagnera d'air plus froid et la neige devrait tomber à relative basse altitude notamment sur les Cévennes. Nous surveillons une possible réévaluation de la limite pluie-neige qui pourrait s'abaisser en fonction des paramètres évoqués précédemment. La neige sur les littoraux semble très peu probable mais des doutes subsistent pour l'arrière-pays (hauteurs du bassin Alésien, secteurs proche de l'Ardèche, proche Pic-Saint-Loup). A suivre !

Partager sur