Prévisions & Suivi en temps réel

Risque de neige à basse altitude entre Hérault et Gard : point complet !

La différence est bien nette ce mardi. Il y a encore quelques jours, le soleil et la chaleur rythmaient nos journées mais ça, c'était avant. Une situation bien hivernale s'installe sur le pays. La faute à une inversion des centres d'actions. Notre hiver était dominé par un anticyclone souvent présent sur le Sud de l'Europe avec de nombreuses dépressions qui circulaient plus au Nord. Actuellement, les hautes pressions dominent au Nord et les perturbations circulent sous cette bulle anticyclonique dans un flux d'Est plus froid. Ce n'est pas un "Moscou-Paris" mais un "Moscou-Nice" pour imager cette coulée froide (voir carte ci-dessous).

La même situation en plein hiver aurait eu d'autres conséquences avec sans doute une vague de froid comme certains l'attendaient. Une toute fin mars, le froid est plus relatif bien qu'une chute des températures est observée. Avec l'humidité autour de la Méditerranée, la neige pourrait bien tomber à très basse altitude.

Carte : Météociel

Comme illustré ci-dessus, la situation est assez claire avec l'élévation de l'air doux vers la Grande-Bretagne et la Scandinavie (flèches rouges) laissant la coulée froide venir depuis la Russie (flèches noires).Si l'air froid finira par gagner l'ensemble du pays, une majorité de la France restera sous l'influence anticyclonique avec un temps froid mais sec. Cela ne sera pas le cas près de la Méditerranée où le temps sera plus perturbé. Ce cocktail humidité et froid pourrait nous apporter la neige. Quels secteurs peuvent être touchés ?

Première chose, la perturbation est attendue dans la nuit de mercredi à jeudi se poursuivant en début de journée de jeudi. Les températures les plus froides sont surtout attendues en fin de nuit de mercredi et au lever du jour jeudi. La limite pluie-neige pourrait être particulièrement basse entre l'Est de l'Hérault, le Gard et l'Ardèche.

Carte : Météociel

De manière générale, la neige est attendue dès 500 mètres d'altitude. Cette limite-pluie neige pourrait être temporairement plus basse à la faveur d'une possible isothermie. Les secteurs potentiellement concernés seraient (liste non exhaustive) : au Nord du Pic-Saint-Loup, les hauteurs du bassin Alésien, l'Ardèche de manière générale, le Nord du Gard notamment sur les plateaux entre le Mont-Bouquet, Pouzilhac, Vallérargues et Lussan. Ainsi, la neige pourrait s'inviter temporairement dès 300 voire 200 mètres d'altitude seulement.

L'épisode neigeux sera assez remarquable pour la saison sur les basses Cévennes avec possiblement plus de 10 cm de neige au-dessus de 600 ou 700 mètres d'altitude. Alors que le temps s’asséchera progressivement par l'Est, la perturbation concernera le reste de la région en journée de jeudi. Là encore il pourrait neiger dès les premiers plateaux du Larzac, de l'Espinouse ou encore sur les premières pentes des Pyrénées. Ci-dessous, une accumulation de neige prévue par le modèle arpège. Il s'agit d'une carte brute d'un modèle. Cela n'est pas à prendre au pied de la lettre.

Partager sur