Prévisions & Suivi en temps réel

Risque de gel puis températures en hausse cette semaine !

Cette vague de froid tardive est bien remarquable. L'hiver a bien fait son retour sur la France avec des valeurs que l'on pourrait retrouver en plein mois de janvier ou février. Exemple hier à Nîmes-Courbessac où la température maximale a seulement atteint 8,1°C. Il s'agit d'une température 10°C sous les moyenne de saison. Oui les normes pour un début avril à Nîmes sont plutôt autour des 18°C. Alors que le gel était très limité sur notre région en raison d'un vent bien présent, le risque va très nettement s'accroître la nuit prochaine et encore plus celle de lundi à mardi.

En effet, le ciel sera clair et le vent va perdre du terrain. Ainsi, l'air froid va pouvoir s'installer et se retrouver piégé près du sol. Il faut s'attendre à deux nuits bien froides avec des gelées généralisées sur les secteurs déventés. Si cela reste sans conséquence pour les particuliers, nous avons une pensée pour tous les agriculteurs qui subissent ces gelées tardives bien dommageables.

Carte : Météociel

Cela peut paraître contradictoire mais la multiplication des gelées sera accompagnée par une hausse des températures maximales. En effet, l'air va progressivement se radoucir en cours de semaine prochaine. Si cela sera déjà visible lundi après-midi, nous retrouverons des valeurs de saison avec 18 à 19°C sur les plaines de la région. Il en sera de même mercredi où nous pourrons approcher la barre des 20°C.

Durant la semaine prochaine, nous allons basculer dans un flux d'Ouest. Cela sera synonyme de pluies sur une large moitié Nord du pays. Notre région restera protégée par les reliefs. Des passages nuageux pourront déborder mais sans grande conséquence. Ce flux plus Océanique garantira le retour de la douceur sur les plaines et littoraux de la région.

Carte : Tropicaltidbits

Après cette vague de froid, pouvons-nous dire que l'hiver est enfin dérrière nous ? Globalement oui mais nous savons pertinemment qu'avril peut encore nous réserver de petites surprises, en espérant qu'elles restent atténuées et sans conséquence sur l'agriculture. Les tendances à plus long terme sont très hésitantes et nous pourrions avoir encore un temps très changeant d'ici la fin du mois.

Partager sur