Prévisions & Suivi en temps réel

Risque de gel blanc : à quoi faut-il s'attendre ?

Une petite ondulation dépressionnaire circule actuellement sur l'Allemagne et se décale vers l'Europe du centre. Dans le même temps, les hautes pressions font temporairement leur retour par le proche Atlantique. Ces hautes pressions vont regagner la France dans les prochaines heures et ce week-end. Dans le même temps, un flux d'Est va s'installer sur l'Europe, faiblement dynamique. Notre pays va se retrouver au carrefour des influences, avec un temps ensoleillé mais aussi propice aux inversions thermiques.

C'est précisément ce que nous allons surveiller dans les prochains jours, avec un risque de gel blanc qui pourrait se répéter plusieurs nuits consécutives. Voici nos dernières prévisions à ce sujet ! 

Pour demain samedi, le soleil va largement se maintenir sur nos départements. Le mistral, encore sensible le matin, va s'arrêter l'après-midi avec la reprise des brises marines de partout. Dans la nuit de samedi à dimanche, le vent va s'arrêter surtout entre l'Hérault et le Gard, alors que le ciel sera dégagé. Ainsi, dimanche matin, de petites gelées blanches sont prévues sur les plaines intérieures du Gard et de l'Hérault. Les minimales devraient s'abaisser entre 0 et -1°C, localement -2°C. Comme souvent, il y aura -3 à -5°C dans les zones très froides du val de Londres ou encore proche de Lussan.

Les plaines littorales semblent épargnées. Un filet de vent devrait se maintenir aussi sur l'Aude et les basses plaines des Pyrénées-Orientales. Si c'est le cas, il n'y aura pas de gel sur ces zones. Le Conflent (PO) semble par contre déventé, autorisant une gelée alors que les arbres fruitiers ont déjà bien démarré. 

Dimanche, la journée débute sous le soleil puis des nuages arrivent par retour d'Est. Certains scénarios restent mitigés la nuit suivante (ce qui limite le risque de gel) alors que d'autres sont dégagés et déventés. Nous misons sur le scénario "nuit dégagée" avec un nouveau risque de gelées blanches surtout sur le Gard et l'Hérault, ainsi que dans l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. A noter : ces gelées se produiront surtout en toute fin de nuit et ne seront pas d'une grande intensité ni d'une grande durée.

La même situation est attendue pour les deux nuits suivantes, avec toutefois le retour d'un petit mistral près du Rhône qui limitera conséquemment le risque de gel sur ce secteur. De façon générale, considérez que les gelées à venir ne seront pas catastrophiques pour l'agriculture. 

Partager sur