Prévisions & Suivi en temps réel

Risque de froid et de gel en France

Une coulée froide et dépressionnaire va gagner une grande partie de l'Europe Occidentale en cours de semaine, dont la France. Le flux va s'orienter au secteur nord, avec de l'air froid gagnant d'abord les hautes couches de l'atmosphère puis se propageant ensuite vers le sol. A ce titre, les températures à 850 hPa (environ 1 500 m) sont actuellement voisines de +6 à +8°C en France. Elles devraient descendre jusqu'à -6°C en cours de week-end, ce qui constitue un risque de vague de froid tardive début avril.

Même si le fort dynamisme va induire la présence du vent et des nuages, limitant temporairement l'intensité et l'étendue du gel, il ne fait plus aucun doute quant au fait que les gelées vont gagner progressivement une grande partie du territoire Français. La coulée froide va aborder d'abord le nord de la France, entre le 31 mars et le 1er avril. Elle se dirige ensuite rapidement vers le sud, d'ici le week-end prochain, avec une dépression centrée sur la France : 

Cette dépression va induire un risque significatif de neige jusqu'à très basse altitude sur le nord et le centre du pays, ainsi que plus largement sur l'ensemble des reliefs Français. Nos régions Méditerranéennes resteront à l'écart de la neige, même si quelques averses solides sont possibles dès 300/400 m dans l'intérieur des terres ainsi que sur les zones de piémont. Dans un premier temps, ce fort dynamisme est accompagné de vent si bien que nous resterons à l'écart des gelées jusqu'en fin de semaine.

Le week-end sera plus hésitant. La plupart des modèles voient la poursuite de conditions ventées sur l'arc Méditerranéen. Ceci pourrait favoriser un temps froid dans le ressenti, avec des minimales proches du gel, mais on espère que les bassins arbo/agricultures soient en partie épargnés sur nos territoire. Le risque de gel sera présent dès ce week-end en vallée du Rhône. Voici les prévisions brutes du modèle GFS : 

La menace de gel sera plus forte en fin de week-end ou début de semaine suivante, au moment où le vent pourrait (notez le conditionner) faiblir. Les zones habituellement déventées de l'Ouest du Gard ou de l'Est de l'Hérault vont connaître des gelées plus fortes, avec éventuellement -6°C près du Pic Saint-Loup. La semaine prochaine, la poche froide et dépressionnaire commencera à se résorber au moins de façon partielle mais il s'en suivra un éventuel retour de l'anticyclone par l'Ouest.

Cette transition du froid dépressionnaire vers l'anticyclone est propice à l'extension temporaire des gelées sur le bassin Méditerranéen. 

Partager sur