Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages forts cette nuit sur l'Hérault et le Gard

La configuration atmosphérique est instable à l'échelle de la France depuis quelques jours. En effet, une goutte froide est actuellement présente sur le proche Atlantique. Elle pilote un flux de sud très doux et saturé en chaleur latente/instabilité. Cette goutte froide va évoluer la nuit prochaine en un talweg dépressionnaire qui va venir se résorber sur nos contrées en cours de nuit, propulsant à son passage une belle anomalie de basse tropopause. Cette anomalie va clairement jouer un rôle de forçage atmosphérique.

Au sol, nous aurons aussi le passage d'un petit minimum dépressionnaire (on parle de dépression de surface) qui va favoriser la convergence des vents (le marin va buter contre le vent de terre, au niveau des plaines de l'Hérault et du Gard). Pour la première fois de la saison, nous aurons ainsi une situation dynamique, en phase avec une instabilité atmosphérique assez importante. Au passage de l'anomalie de basse tropopause, les valeurs de MUCAPE seront encore voisines de 600 à 900 J/kg pour des indices de soulèvement (LI) inférieurs à -1K. 

Dans ce contexte, des averses localement orageuses peuvent encore se produire en cette fin d'après-midi près des Cévennes ou plus rarement - et même très rarement - sur les plaines de l'Aude et de l'Hérault. Une accalmie est temporairement attendue en soirée, avant l'arrivée de la fameuse anomalie dépressionnaire en milieu de nuit. Un axe orageux devrait se former entre le nord de l'Aude et le Tarn en fin de soirée, avant de se décaler vers les plaines de l'Hérault en milieu de nuit puis du Gard en deuxième partie de nuit.

Ces orages sont structurés le long d'une ligne et apportent des pluies temporairement intenses, une forte densité de foudroiement ainsi qu'un risque de grêle localement supérieure à 2 ou 3 cm de diamètre. Des bourrasques de vent (rafales descendantes) brutales sont envisagées aussi très ponctuellement, avec des rafales pouvant excéder 70/80 km/h. Ce passage orageux est assez rapide, puis s'évacue vers la vallée du Rhône en fin de nuit. Un arrosage est donc prévu sur ces secteurs, avec un max d'intensité en plaine. Les littoraux sont frôlés... 

L'amélioration se fera rapidement sentir demain matin. Accalmie de partout. Dans l'après-midi, de gros cumulus vont à nouveau bourgeonner, avec un risque d'averses orageuses sur les PO (très localement) mais aussi dans l'intérieur du Gard (plutôt près du Rhône) ou encore en Lozère. Pour ce week-end, le gros des perturbations semble rester à l'écart de notre région.

La situation à moyen terme restera quand même très instable à l'échelle de la France, en raison d'un vaste système dépressionnaire positionné de l'Islande jusqu'au proche Atlantique. Nous y reviendrons prochainement, car cela va probablement induire de nouvelles dégradations. 


Partager sur