Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages en fin de semaine avant de fortes chaleurs la semaine prochaine ?

Malgré quelques nuages élevés, nous avons profité d'une belle journée ce mardi en Languedoc-Roussillon. Les températures ont fréquemment atteint la barre des 30°C dans l'intérieur des terres. Pour demain mercredi, le soleil sera une nouvelle fois bien présent avec toutefois quelques nuages élevés. Sur le Roussillon, la tramontane va se lever pour souffler en rafales de 40 à 60 km/h.

Les températures s'élèveront à nouveau entre 26 et 28°C en bord de mer, plutôt 30 à 32°C dans l'intérieur des terres. A partir de jeudi, la masse d'air va devenir de plus en plus instable notamment sur les zones de reliefs. Les Pyrénées, l'Espinouse, l'Aveyron, les Cévennes et la Lozère devraient être concernées par une forte cumulification l'après-midi, avec éclosion d'orages localisés mais potentiellement assez forts.

Pour le moment, il apparaît que la probabilité que les orages débordent en plaine est plutôt très faible. Toutefois, les enclumes des orages pourront elles déborder sous la forme d'un voile nuageux plus ou moins épais durant l'après-midi. Le ressenti sera donc assez lourd et moite, avec des températures oscillant entre 30 et 33°C dans l'intérieur des terres. Concernant la journée de vendredi, une petite faiblesse dépressionnaire abordera l'Ouest de la France.

Elle progressera vers les régions Méditerranéennes de façon très atténuée, donnant essentiellement des passages nuageux et plus rarement quelques averses à caractère orageux. Le risque orageux restera plus significatif sur les reliefs de la Lozère, ainsi que dans l'arrière-pays Gardois et Audois. Ces orages auront le potentiel de donner localement de la grêle et/ou de fortes pluies ponctuelles :

Ce week-end, les hautes pressions feront progressivement leur retour sur les régions Méditerranéennes. Elles assureront un temps assez ensoleillé, chaud et plutôt calme sur notre région. La semaine prochaine, les conditions seront réunies à la mise en place de la première canicule de la saison sur la France. En effet, une petite goutte froide va se positionner au large du Portugal.

Elle fera office de pompe à chaleur, avec pilotant un flux de secteur Sud remarquablement chaud à tous les niveaux de l'atmosphère. Ce jour, le modèle GFS simule par exemple une masse d'air de 26 à 28°C à 850 hPa sur le sud de la France. De telles valeurs sont exceptionnelles sur notre pays, d'autant qu'elles dureraient plusieurs jours. Si cela se confirme, de nouveaux records absolus de chaleur devraient tomber pour un mois de juin.

Partager sur