Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'épisodes méditerranéens et cévenols : où en est on ?

Nous vous évoquons depuis plusieurs semaines la probable mise en place de conditions atmosphérique favorables aux épisodes méditerranéens et cévenols pour ce mois de septembre. Mais où en est-on aujourd'hui ? Retrouvez ci-dessous les derniers éléments à notre disposition. Nous allons rester jusqu'à 10 ou 12 septembre 2020 sous l'influence de hautes pressions anticycloniques. Par la suite, l'anticyclone devrait migrer en direction de l'Europe Centrale.

Dans le même temps, nous confirmons l'accentuation des conditions dépressionnaires entre Groenland, Islande et Grande-Bretagne autour du 12/13 septembre. Ces basses pressions sont susceptibles de s'enfoncer vers le proche Atlantique, notre pays ou encore l'Espagne entre le 13 et le 19 septembre, comme en atteste la carte ci-dessous à gauche. Ce contexte est classique : il favoriser l'apport d'air froid en altitude par le nord du pays, alors que de bouffées humides et chaudes remonteraient dans les basses-couches par le sud. 

S'il sera nécessaire de localiser parfaitement les systèmes dépressionnaires afin d'établir une bonne prévision, il n'en demeure pas moins que l'ensemble des modèles ensemblistes et saisonniers convergent vers ce scénario. Ainsi, la probabilité d'un épisode méditerranéen/cévenol va fortement augmenter durant cette période sur tout l'arc Méditerranéen. Il restera à déterminer l'intensité et la localisation exacte, ce qui est impossible à cette heure.

Pour la fin de septembre, le modèle saisonnier CFS voit des gouttes froides dépressionnaires s'isoler près de l'Espagne. C'est un scénario qui apporterait un temps très pluvieux - et probablement orageux - sur le Languedoc et le Roussillon. Ainsi, si la probabilité d'observer un événement pluvieux va fortement augmenter dès le 13 septembre, il apparaît que ces épisodes pourraient s'enchaîner ce qui va nécessiter une grande attention. 

Pour la toute fin septembre et début octobre, CFS insiste sur la persistance de basses pressions près de l'Espagne (voir carte ci-dessous à gauche). Dès lors, les remontés chaudes et humides depuis la Méditerranée s'enchaîneraient encore. Si ces dernières s'avèrent orageuses, nous redouterons probablement un risque d'inondations par endroits... En espérant que les prévisions évoluent vers un scénario plus calme.

Nos services confirment une probabilité significative d'épisodes méditerranéens et cévenols environ entre mi-septembre et début octobre. Signal pour le moment présent à l'échelle de tout le bassin Méditerranéen, qui sera prochainement affiné.

Partager sur