Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'épisode cévenol entre dimanche et lundi

Nous profitons d'une belle semaine, en raison d'un anticyclone qui persiste entre l'Espagne et le sud des régions Méditerranéennes. Dans ce contexte, le soleil s'est imposé pour cette journée. Demain vendredi, nous profiterons encore du beau temps, avec néanmoins l'arrivée d'un fin voile nuageux en cours d'après-midi par l'Ouest, s'épaississant très nettement en fin de journée. Premiers prémices du changement de temps à venir : nous soulignons le retour des brises marines en journée (flux de sud). Pour samedi, l'anticyclone va se rétracter nettement vers le sud.

Dans le même temps, un vaste système dépressionnaire va se dynamiser entre le Groenland, le Royaume-Unis et le proche Atlantique. Les derniers scénarios s'accordent désormais sur la mise en place d'un talweg dépressionnaire dimanche sur le golfe de Gascogne, pivotant ensuite vers les régions Méditerranéennes. Sur le flanc oriental de ce talweg, une méso-dépression va se creuser, initialement sur la Catalogne, puis remontant ensuite très rapidement vers le golfe du Lion. 

Samedi, le beau temps va se maintenir en plaines et bord de mer, ainsi que sur nos reliefs, avant la mise en place de nuages bas (entrées maritimes) en fin de journée. Dans la nuit de samedi à dimanche, les nuages bas se généralisent sur l'Hérault et le Gard, avec déjà les premières gouttes en Cévennes. L'aggravation est prévue dimanche, avec dès le matin la mise en place de pluies orographiques faibles mais persistantes sur les Cévennes et le piémont. En cours d'après-midi, ces pluies deviennent de plus en plus soutenues et parfois orageuses, surtout entre l'Aigoual, les Cévennes Gardoises et les reliefs Ardéchois.

Dans le même temps, des pluies vont concerner les plaines de l'Est de l'Hérault et de l'Ouest du Gard, avec parfois une faible composante orageuse. Dans la nuit de dimanche à lundi, une limite frontale (anomalie de basse tropopause) va lentement arriver de l'Ouest. Les précipitations vont alors s'accentuer sur le nord-est de l'Hérault (du Pic Saint-Loup au pays Gangeois) ainsi que des plaines intérieures du Gard aux Cévennes ainsi qu'à l'Ardèche. Tout au long de cet épisode, l'instabilité atmosphérique sera FAIBLE : cela limite clairement le risque d'orages violents. 

Si le caractère orageux ne s'annonce pas très marqué, il n'en demeure pas moins que la masse d'air va être saturée en eau précipitable. Les pluies s'annoncent copieuses entre Cévennes, surtout sur le Gard et l'Ardèche. En plaines intérieures, nous aurons aussi parfois de bonnes intensités en fin de week-end, mais un cran en-dessous des reliefs. On peut ainsi parler d'un épisode cévenol d'intensité ordinaire. Selon les dernières modélisations, il existe un risque de pluies persistantes jusqu'à lundi matin entre le Gard et l'Ardèche (occlusion).

Ainsi, en à peine plus de 24h, des cumuls de 5 à 10 mm sont prévus sur les plaines littorales, 10 à 20 mm en basses plaines, 30 à 50 mm en plaines intérieures, 60 à 90 mm sur les zones de piémonts mais fréquemment 100 à 150 mm sur les Cévennes, peut-être 200 mm vers Génolhac et jusqu'à 250 mm sur les monts d'Ardèche - Tanargue. Le fleuve Hérault, les Gardons et les cours d'eau Ardéchois devraient connaître des crues modérées mais pouvant localement déborder sur les points bas classiques. Une surveillance est donc activée, sans trop d'inquiétudes... 

Partager sur