Prévisions & Suivi en temps réel

Retour progressif du printemps avec une hausse des températures

Ce début avril est assez poussif. Bien qu'on ne puisse parler de grand froid, les températures ont du mal à grimper. Les matinées sont encore bien fraiches. Fort heureusement, une grande partie de notre région est dominée par le mistral et la tramontane. Ils donnent un ressenti frais mais limitent les gelées nocturnes. Dans le reste de la France, un "Moscou-Paris" relatif s'est installé. Les gelées ont été fortes et dommageables pour le milieu de l'agriculture. Le thermomètre est descendu sous les -5°C sur de nombreux secteurs.

Il faut le noter, cette première moitié d'avril est inférieure aux moyennes de saison habituellement observées. Après un début de printemps très précoce, ce dernier a du mal à s'installer avec des températures chaudes très ponctuelles. C'est pourquoi nous regardons attentivement les modélisations actuelles qui montrent quelques signes printaniers.

Source : Météociel

Ces derniers jours étaient dominés par un flux d'Est continental. C'est ce type de situation qui amène potentiellement de l'air très froid durant l'hiver. Naturellement, en avril, les conséquences sont moins accentuées. Le contexte météorologique va progressivement se modifier dans les prochains jours. Une faible anomalie va traverser le pays entre lundi soir et mardi midi. Elle sera accompagnée de pluie généralement faible à tout au plus modérée. Avec de l'air encore frais en altitude, la neige pourrait tomber sur les plus hauts reliefs de la région dans la nuit de lundi à mardi.

La perturbation s'évacuera en matinée de mardi et un temps plus calme sera de retour. Ensuite, un système dépressionnaire devrait se former sur l'Atlantique pour glisser lentement vers le Portugal puis l'Espagne (voir carte ci-dessous). Cette dépression va forcer le flux à s'orienter au Sud sur la France.

Source : Pivotal Weather

Le flux marin devrait donc s'accentuer dès mercredi avec des entrées maritimes parfois nombreuses. Nous le savons, les nuages venant de mer peuvent s'accompagner de pluies voire d'orages. C'est ce qui peut nous laisser craindre le retour des orages pour le week-end prochain. Toutefois, les dernières actualisations laissent penser que cette goutte froide dépressionnaire devrait stagner entre Portugal et Espagne. Elle resterait suffisamment éloignée pour ne donner qu'un peu d'humidité sous la forme de nuages marins. Les températures seront en forte hausse sur le Sud-Ouest du pays. Sur notre région, le vent marin limitera cette hausse, du moins dans un premier temps.

Toutefois, le ressenti sera printanier au soleil avec un vent marin bien moins désagréable que le mistral et la tramontane. La barre des 20°C pourrait bien être franchie à l'ombre. Par la suite, notre regard se tournent naturellement vers Pâques. Le comportement de cette dépression sur l'Espagne déterminera le temps pour le week-end prochain. Si elle se rapproche de notre pays, il faudra se méfier du retour des orages. En revanche, si elle reste à distance respectable entre Espagne et Maroc, les températures seront en hausse et le temps restera sec.

Source : Météociel

Comme illustré ci-dessus, la carte de gauche démontre une dépression sur le Maroc qui ne nous concerne pas avec un week-end agréable tandis que la carte de droite modélise une dépression sur le Nord de l'Espagne avec une dégradation orageuse à la clef. En conclusion, la semaine prochaine s'annonce progressivement plus douce surtout en deuxième partie après un début de semaine encore maussade. Des incertitudes sont encore présentes pour le week-end de Pâques qui dépendra du placement exact de cette goutte froide.

Partager sur