Prévisions & Suivi en temps réel

Retour du flux Océanique : à quoi s'attendre ?

Ce lundi 24 février fut exceptionnellement chaud. N'ayons pas peur des mots. On parle de chaleur au-dessus de 25°C, seuil franchi localement sur la région. Plus encore, nous avons eu une journée remarquablement printanière. Cette douceur à la fin de l'hiver n'est pas nouvelle mais il est impossible de nier que celle-ci est de plus en plus forte. Après avoir battu des records fin février 2019, nous venons aujourd'hui de les battre de nouveau seulement un an après. Certains diront "oui mais regardez en 2018, nous avions eu de la neige. Certes mais, malheureusement, ces épisodes de froid et/ou de neige sont de plus en plus rares tandis que ces coups de chalumeau se multiplient.

La carte ci-dessous est tout simplement hallucinante pour un 24 février. Cela pourrait être une carte digne d'un mois de mai que personne ne serait choqué. Nîmes-Courbessac atteint les 25.1°C aujourd'hui qui battent les 24,6°C de février 2019. Deux ans pour deux records l'un après l'autre. Comment ne pas s'en inquiéter ? La probabilité que cela ne soit qu'une simple coïncidence devient mince.

 Carte : Infoclimat

C'est bien joli tout ça mais que pouvons-nous attendre de la suite ? Comme nous vous l'avons expliqué précédemment, non cette chaleur ne va pas durer et nous arrivons à son terme (avant le prochain épisode bien évidemment). En effet, dès demain et tout au long de la semaine, le flux va s'orienter à l'Ouest / Nord-Ouest. Par conséquent, l'influence Océanique reprendra le dessus sur l'ensemble du pays et notre région n'y échappera pas. Que cela signifie-t-il ?

Une succession de perturbations est attendue sur la France. Dans ce type de flux, nous sommes assez privilégiés avec les Cévennes qui forment une barrière protectrice. Les averses seront nombreuses sur Aveyron et Lozère avec même le retour de la neige sur les premiers reliefs. Sur les plaines et littoraux, les perturbations arriveront atténuées avec quelques passages nuageux et parfois des averses, restant rares. Le soleil sera aussi de la partie mais il chauffera moins que ces précédents jours.

Carte : Météociel

La carte ci-dessus montre le risque de précipitations d'ici vendredi. On distingue bien le gradient entre les versants Nord bien arrosés et les plaines plus à l'écart avec un risque d'averses faibles et localisées. Côté températures, elles s'orienteront à la baisse. Cette dernière sera importante étant donné que nous partons de très haut. Nous insistons bien là-dessus, pas de froid en perspective. Nous attendons un temps plus proche des normes habituellement observées entre fin février et début mars avec des maximales qui seront autour des 14 ou 15°C à l'ombre.

On notera que ce changement de temps devrait profiter aux reliefs, surtout Alpins qui pourront profiter de chutes de neige parfois importantes plus ou moins à moyenne altitude au gré des dégradations. Ce temps devrait perdurer la première semaine de mars puis nous pourrions nous retrouver de nouveau avec des valeurs plus douces/chaudes et sèches. En soit, ces prochains jours ne seront qu'un retour à la réalité après avoir titiller les sommets.

Partager sur