Prévisions & Suivi en temps réel

Retour des nuages bas ce week-end avec faibles pluies près des Cévennes

Si l'on écarte la journée de demain qui sera assez nuageuse sur la région, le soleil va resplendir entre jeudi et vendredi sur nos départements, avec des températures encore très agréables puisque nous pourrions atteindre 25°C sur les plaines du Languedoc et du Roussillon. Un changement de temps se confirme pour ce week-end. En effet, l'activité dépressionnaire est entrain de s'accentuer sur l'Atlantique.

Ce samedi, un talweg dépressionnaire assez moribond va s'étirer de l'Islande jusqu'aux Açores. Ce dernier va piloter un flux de secteur sud-ouest en altitude entre l'Espagne et la France, véhiculant de l'air doux pour la saison. Au sol, ce sont les vents marins qui vont s'installer près de notre région, avec des rafales faibles à modérées atteignant en général 30 ou 35 km/h sur les plaines littorales, moins dans l'intérieur des terres.

Dans ce contexte, de nombreux nuages bas vont envahir une partie de la région dès samedi, notamment les plaines littorales de l'Aude, quasiment tout le département de l'Hérault et une bonne partie du Gard. Près des Cévennes, ainsi que dans l'arrière-pays Héraultais, de petites précipitations irrégulières pourront se manifester. Les cumuls s'annoncent faibles.

Dimanche, même type de temps. Le soleil résiste sur une bonne partie de la Lozère et des Pyrénées, alors que les nuages bas se concentrent entre l'Est de l'Aude, l'Hérault, une bonne partie du Gard et les Cévennes. C'est près des contreforts Cévenols que nous surveillerons un risque d'averses plus ou moins régulières. Un bref et momentané débordement pluvieux est envisageable côté Hérault.

Un week-end par conséquent maussade mais en réalité assez peu pluvieux. La semaine prochaine, les modèles CEP et GFS entrevoient tout deux la reprise d'un talweg un peu plus profond et dynamique sur le proche Atlantique. Sa trajectoire est encore assez incertaine à cette échéance, mais il y a de bonnes probabilités que nous soyons sous son influence.

Ainsi, probablement pour la journée de mardi, une dégradation plus copieuse est envisagée, avec des nuages donnant des pluies plus soutenues jusqu'en plaine. Un signal qui monte en puissance mais qui demeure à confirmer ultérieurement. Nous tenons à vous rassurer : cette dégradation devrait rester d'intensité ordinaire. Aucun phénomène violent n'est redouté à cette heure. Les cumuls les plus significatifs seraient logiquement observés près des Cévennes. 

Partager sur