Prévisions & Suivi en temps réel

Retour de la chaleur puis possibles orages sur la France

Voilà plusieurs jours que nous vous l'annonçons : une première vague de chaleur est attendue sur la France pour la fin de semaine et le week-end. Elle va rester d'une intensité tout à fait ordinaire. Cette chaleur pourra favoriser l'accumulation d'instabilité dans les couches de la troposphère, induisant à terme un potentiel d'orages estivaux sur plusieurs régions de notre pays. C'est ce que nous allons aborder prudemment au sein de cet article.

Le contexte météorologique sera caractérisé en fin de semaine par la retour d'un bloc anticyclonique centré entre l'Espagne et la France, tout en prolongeant son influence vers l'Europe du nord et du centre. Dans ce contexte, un flux de secteur sud/sud-ouest va s'installer en altitude, faisant remonter une masse d'air chaud. Les principaux modèles s'accordent pour voir des températures comprises entre 16 et 17°C à 850 hPa dans le sud de la France, soit des niveaux proches de ceux observés habituellement en juillet.

Dans ce contexte, le soleil déjà bien présent sur les régions Méditerranéennes ce mercredi va continuer de briller jusqu'en début de semaine prochaine tout en s'élargissant progressivement à toute la France au fil des journées. Par ailleurs, nous surveillerons la progression des températures avec probablement le seuil de fortes chaleurs atteint pour la première fois de l'année entre l'Aquitaine, l'ex région Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon et la Provence.

La journée de samedi pourrait être l'une des plus chaudes avec bien souvent 26 à 29°C sur la majeure partie du territoire Français, des pointes à 30 ou 31°C sur le Gard, la vallée du Rhône et l'Aude, ponctuellement 32 à 34°C sur l'Aquitaine, entre Landes et Gironde. Il fera un peu moins chaud sur les plages Méditerranéennes, soumises aux brises marines, mais rassurez-vous le ressenti sera tout de même très agréable.  

Ces fortes chaleurs se maintiendront dimanche, puis se rétracteront vers le sud pour lundi. Dans le même temps, nous surveillerons la masse d'air qui devrait commencer à se déstabiliser au moins près des reliefs. Pour la première fois de cette année 2019, le modèle GFS simule une forte instabilité atmosphérique sur notre pays avec des valeurs de MUCAPE > 2000 J/kg sur le centre et le nord de la France et des indices de soulèvement très négatifs (jusqu'à -7K).

La présence d'une dorsale anticyclonique va fortement limiter le dynamisme associé à cette instabilité, ce qui rendra donc rares les déclenchements orageux. A l'échelle de la Méditerranée, seuls les reliefs (Lozère / Pyrénées) semblent être exposés pour le moment, dès dimanche après-midi. En cours de semaine prochaine, ces orages pourraient gagner les plaines du sud-ouest au nord de la France, avec des phénomènes localement violents (grosse grêle/fortes pluies). A confirmer d'ici là. Le Languedoc-Roussillon (hors relief) ne sera pas exposé avant éventuellement le milieu de semaine prochaine mais cela reste hypothétique à cette heure.

Partager sur