Prévisions & Suivi en temps réel

Quelle tendance pour cette fin d'hiver ?

Image d'illustration

"Patator", c'est ainsi qu'on surnomme l'anticyclone lorsqu'il se positionne sur la France. Cependant, le cœur anticyclonique n'est pas parfaitement centré sur la France. Il se décale légèrement vers le centre de l'Europe. Cela favorise une hausse de l'humidité qui se traduit par la présence d'entrées maritimes par moments. Ces dernières seront surtout présentes aux abords de l'Aude ces prochains jours alors que le soleil devrait être plus généreux ailleurs. Autre effet de ces conditions anticycloniques, les températures sont assez contrastées.

En effet, nous avons tendance à penser qu'anticyclone rime avec grande douceur. C'est assez vrai l'après-midi avec des maximales qui atteignent en moyenne 13 à 16°C, localement plus. Au soleil et sans vent, le ressenti est printanier. Toutefois, cette absence de flux permet au froid de s'installer pendant la nuit. Les gelées sont donc de la partie au lever du jour. Cela donne parfois un contraste thermique assez important entre les minimales et les maximales.

Cartes températures

Source : Météociel

Illustration avec ces cartes ci-dessus où l'on observe à gauche les températures minimales pour demain matin et les maximales demain après-midi à droite sur l'Est de l'Hérault et le Gard. Alors que les gelées seront nombreuses au lever du jour, l'après-midi sera douce avec 13 à 15°C. Cela va-t-il durer ? Globalement oui mais certains paramètres pourraient évoluer. Premièrement, en début de semaine prochaine, un talweg devrait aborder l'Ouest du pays avant de glisser vers l'Espagne. Peu dynamique, il aura pour effet de multiplier les entrées maritimes. Quelques goutes pourront alors tomber sous les nuages les plus épais, sans plus.

Cette perturbation atténuée finira sa course sur l'Afrique du Nord. Dans le même temps, les hautes pressions devraient reprendre leur place sur l'Europe. Toutefois, des incertitudes demeurent sur leur placement exact mais aussi sur leur alimentation. Car si le centre de l'anticyclone n'est pas forcément attendu sur la France, ses racines subtropicales pourraient bien nous concerner.

Carte des anomalies de géopotentiels

Source : Météociel

Comme illustré sur le schéma ci-dessus, les hautes pressions auront tendance à s'isoler assez haut en latitude, sur le Nord de l'Europe. A priori, nous serions dans l'alimentation des ces hautes pressions (flèches rouges). Notre première hypothèse est la poursuite d'un temps plutôt calme et globalement doux bien que nous conserverions ces températures contrastées avec des minimales fraiches. Toutefois, comme nous l'avons schématisé avec les flèches bleues, il faudra surveillera la capacité des basses pressions à venir couper cette alimentation anticyclonique.

Très clairement, si les hautes pressions résistent, il n'y a rien à attendre. En revanche, si la bulle anticyclone est coupée de ses racines, elle pourrait s'isoler et ouvrir la porte à un temps potentiellement plus perturbé et plus frais. A l'heure actuelle, cette possibilité reste bien minoritaire. La plupart des scénarios maintiennent cette dorsale sur notre pays. Même s'il est difficile de le comprendre, cette situation anticyclonique, assez douce et ensoleillée est une des rares possibilités qui pourrait jouer le rôle de transition vers un changement de temps. Bien que rien ne semble se dessiner à l'heure actuelle, nous restons attentifs à l'évolution de la situation.

Partager sur