Prévisions & Suivi en temps réel

Quel temps pour la suite de septembre ? Soleil, chaleur, orages ?

La première décade de septembre vient de se terminer sous le signe d'un temps frais à froid sur la France. Nous retiendrons notamment les chutes de neige sur les reliefs, dont nos belles Pyrénées. Si des pluies se sont produites ces dernières 24h, elles sont restées assez faibles en général et n'ont pas suffi à enrayer la sécheresse. Cette dernière est toutefois amoindrie, notamment près du Roussillon où les cumuls ont été plus modérés.

Pour la deuxième décade de septembre, la plupart des modèles de prévision (déterministes, ensemblistes et saisonniers) voient un blocage anticyclonique sur l'Europe, dont la France. Ce blocage serait caractérisé par la persistance de hautes pressions sur nos contrées et conséquemment d'un temps franchement ensoleillé. Après des nuits relativement fraîches là où le vent sera faible, les après-midis seront "chaudes" pour la saison.

La barre des 30°C serait fréquemment approchée ou atteinte. Les hautes pressions étant également positionnées près du golfe de Gênes et de l'Italie, le vent (mistral ou tramontane) devrait néanmoins être assez faible. En bref, un ressenti estival pour la mi-septembre et aucun espoir de pluie significative. Pour la semaine suivante, de l'air froid pourrait descendre de la Scandinavie vers l'Europe du Centre.

Nous resterions bien en marge de notre côté de l'Europe, avec encore la persistance des hautes pressions. L'anticyclone, vissé au proche Atlantique, empêcherait toute tentative de dégradation pluvio-orageuse sur les régions Méditerranéennes. Dans ce contexte, les nuits seraient assez fraîches (inversions thermiques) mais les journées toujours assez chaudes pour la saison. 

La fin septembre est évidemment loin : il convient donc de se montrer prudent. Dans la continuité des jours précédents, les hautes pressions resteraient ancrées près de notre pays. Ceci laisse craindre la poursuite de conditions assez estivales (été indien ?) avec du soleil, des températures assez chaudes et une pluviométrie très basse. Espérons que cela change d'ici là...

Pour répondre à une question que nous recevons souvent : "quelles-sont les conditions qui favoriseraient un épisode pluvieux sur nos régions Méditerranéennes" - notre réponse est simple : inverser les centres d'actions sur l'Europe. En bref, que les hautes pressions soient sur l'Est de l'Europe (non pas sur l'Ouest) et que les basses pressions soient sur le proche Atlantique. 

Partager sur