Prévisions & Suivi en temps réel

Puissant coup de vent attendu ce lundi !

Si la pluie ne fait pas partie de nos habitudes en ce début d'année 2022, le vent est en revanche bien présent. Nous devons sa présence à un anticyclone qui stagne durant de longues semaines près de notre pays. Ce dernier fait plonger les dépressions plus à l'Est et nous place dans un flux de Nord ou Nord-Ouest anticyclonique et venté. C'est ce qu'il va se passer dès demain. L'anticyclone des Açores va s'étendre jusqu'à la France tandis que des dépressions très dynamiques circuleront entre l'Allemagne et le Nord de l'Italie.

Dans ce contexte, un flux d'Ouest à Nord-Ouest va se mettre en place sur le pays. Une perturbation atténuée pourra apporter quelques faibles averses, surtout sur les reliefs mais ce qui nous intéresse c'est le renforcement très net du vent. Si notre région est habitué à la tramontane et au mistral, ce coup de vent s'annonce tout de même assez puissant.

Carte : Météociel

Ci-dessus, il s'agit de la valeur maximale des rafales pour la journée de lundi. Il s'agit d'un coup de vent orienté au Nord-Ouest. Ainsi, une partie du Gard sera moins concernée. Le vent sera bien présent mais dans une moindre mesure que sur le reste de la région. D'autres secteurs habituellement plus à l'abri comme le Montpelliérain sera cette fois-ci bien touché avec des rafales de 70 à 80 km/h. Comme on peut le voir, les départements de l'Hérault, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales seront particulièrement concernés.

Sur ces secteurs, le vent soufflera fort dès lundi matin mais il se renforcera davantage entre l'après-midi et la soirée. Les rafales pourront atteindre 90 à 100 km/h en général, parfois 110 à 120 km/h dans les hauts cantons de l'Hérault ou encore sur les plaines littorales de l'Aude. Cela ne tient pas compte des caps et/ou reliefs encore plus exposés où nous pourrons atteindre 130 à 140 km/h.

Carte : Météociel

Si ce vent s'accompagnera d'une petite perturbatino très atténuée, la suite devrait rester désespérément sèche. Les hautes pressions devraient s'imposer repoussant tout risque (ou chance) de pluie à court terme. Exemple avec la carte ci-dessus issue du modèle Américain GFS avec les cumuls de pluie modélisés jusqu'au 2 mars. Le constat est simple avec une poche sèche sur notre région avec tout au plus quelques millimètres en Lozère, près des reliefs en général et localement dans l'intérieur de l'Aude. En bref, aucune "vraie" pluie à se mettre sous la dent d'ici début mars.

De plus, si l'on s'intéresse aux tendances pour le mois de mars, l'anticyclone devrait encore et toujours persister sur la France avec à la clef une sécheresse qui continuerait de s'aggraver. La situation est vraiment préoccupante. Il est encore possible de se rattraper d'ici cet été mais l'année continue de passer et la sécheresse est toujours là. Prenons l'exemple de la ville de Sète qui depuis le début de l'année 2022 a enregistré 0,8 mm. Il n'est même pas tombé 1 litre d'eau par m² en quasi deux mois et aucune pluie n'est en vue pour l'instant. Espérons que cela change le plus rapidement possible.

Partager sur