Prévisions & Suivi en temps réel

Projections pour juillet : vers le retour de la chaleur ?

Nous connaissons depuis le début de ce printemps une situation durablement chaude et sèche sur l'ensemble de notre région. Cela a pour conséquences le déclenchement précoce de feux de forêts sur certaines parties de la garrigue gardoise, notamment durant la canicule de mi-juin, l'assèchement des sols, rendant les récoltes de piètre qualité. Cependant, à la fin de la canicule, des dégradations orageuses parfois fortes ont été observées, notamment ce vendredi matin, ce qui n'a malheureusement pas arrangé les problème car les chûtes de grêle associées aux orages ont détruit plusieurs parcelles viticoles. Malheureusement, en période estivale, les fronts faiblement pluvieux se montre très rares et les pluies les plus "réparatrices" sont malheureusement violentes et orageuses. Avons-nous l'espoir d'observer un basculement du flux vers l'Ouest, nous apportant certains fronts océaniques pour ce mois de juillet ? Ou bien la chaleurs devrait-elle faire son grand retour après une période moins suffocante ?

Du premier au 8 juillet :
Pour la première semaine de juillet, les dernières gouttes froides et talwegs sur le Golfe de Gascogne traversent la France, produisant quelques orages résiduels sur le territoire. Il n'est pas impossible qu'une dégradation orageuse traverse les régions méditerranéennes en début de périonde, mais hélas, ces types d'orages sont souvent forts, avec des pluies une nouvelles fois fortes et non-réparatrices. Autrement, c'est un temps majoritairement sec qui domine sur l'ensemble des régions méditerranéennes avec un soleil généreux. Les températures remontent par rapport à la semaine précédente, avec un excédent moyen de +1 à +2°C. Côté précipitations, leur répartition est inégale en raison des orages, mais en moyenne, on devrait encore connaître un déficit, bien que léger, de l'ordre de -5 à -10%.

Carte : ECMWF - Anomalies de pression atmosphérique

Il est également envisagé qu'en cas de placement des basses pression en direction de la Méditerranée, cela aura pour conséquence les après-midi le développement d'orages par retour d'Est notamment sur la Haute-Provence. Mais il est impossible pour l'heure d'en être certain, tout dépend du phasage des différents centres d'action, qui n'est pas encore bien établi actuellement.

Du 8 au 15 juillet :
D'un point de vue synoptique, les modèles sont en accord pour entrevoir l'évacuation des basses pressions en direction de la Méditerranée Orientale, favorisant une poussée anticyclonique depuis les Açores, en direction du Golfe de Gascogne. Côté ciel, le beau temps domine, avec de rares orages résiduels sur les Alpes provençales en cas d'influence avec les basses pressions en Méditerranée. Le flux s'orienterait au Nord, provocant une petite baisse des températures pour s'approcher des normales saisonnières sur notre région (0 à +0.5°C d'anomalie). Côté précipitations, sans équivoque, elle s'annoncent déficitaires.


Carte : CFS - Anomalie de géopotentiels


Tendance pour la seconde partie de juillet :
Les hautes pressions présentes sur l'Europe Centrale fusionnent avec l'anticyclone des Açores et finissent par gonfler. Nous redoutons une nouvelle remontée de la masse d'air chaude, avec le risque d'une nouvelle vague de chaleur. Tout cela est à préciser mais l'amélioration en terme de pluviométrie est loin de se mettre en place durant cette période. Les anomalies sont de l'ordre de +2°C pour les températures, ainsi qu'une pluviométrie déficitaire. Cependant, quelques orages peuvent se former sur les reliefs, mais encore une fois, les perturbation pluvieuses vraiment réparatrices ne seront qu'illusion pour juillet.

Suivez régulièrement les prévisions à court et moyen terme pour observer et constater les éventuels changements qui seront apportées par rapport aux projections rédigées dans cet article.