Prévisions & Suivi en temps réel

Prévisions météo saisonnières pour l'été 2019

La première décade de juillet vient de se terminer avec un bilan sans appel : des températures exceptionnelles élevées, un très bon ensoleillement et des précipitations généralement très déficitaires, si ce n'est localement sur les reliefs où des orages violents se sont produits. Pour la décade à venir, entre le 11 et le 20 juillet, nous continuons de miser sur des conditions anticycloniques au niveau des régions Méditerranéennes.

Conséquemment, les températures vont présenter un excédent thermique proche de +2°C sur notre région, ce qui est certes moins exceptionnel qu'en début de mois mais qui reste tout de même chaud à très chaud par rapport aux normes de saison. Le reste du pays serait moins concerné par les fortes chaleurs, avec des températures proches des normes et/ou légèrement au-dessus. Pour la dernière décade de juillet, voici l'anomalie prévue par CFS :

Un possible blocage anticyclonique semble probable à proximité de notre pays. Dès lors, nous misons sur la poursuite de conditions pleinement estivales, avec des températures devenant de plus en plus chaudes en fin de mois, laissant redouter une potentielle canicule. Les orages devraient se limiter essentiellement aux régions de montagne. Là aussi, cela sous entend une aggravation de la sécheresse de surface qui continue de s'accroître actuellement.

Concernant le mois d'août, une anomalie de hauts géopotentiels devrait se maintenir près de l'Europe Occidentale. Cette situation est malheureusement devenue classique ces dernières années. Si cela se précise, les précipitations devraient à nouveau être déficitaires avec des orages essentiellement sur les zones de reliefs et les températures seraient très chaudes. C'est le scénario que nous retenons à cette heure, surtout sur les régions Méditerranéennes. 

L'excédent thermique sur cet été 2019 pourrait être considérable sur notre région, avec un été probablement parmi les plus chauds depuis que l'on fait des relevés, il y a une centaine d'années. Nous rappelons toutefois que les prévisions saisonnières constituent un exercice délicat pour les prévisionnistes et qu'elles sont susceptibles d'évoluer. A ne pas prendre au pied de la lettre !

Il faudra très certainement attendre le mois de septembre pour voir l'anticyclone se retirer vers l'Afrique et laisser des ouvertures aux dépressions Atlantiques et Méditerranéennes. A ce titre, le modèle CFS ci-dessous voit une anomalie de précipitations assez importante pour septembre 2019. A suivre avec grande attention d'ici là...

Partager sur