Prévisions & Suivi en temps réel

Prévision pour votre week-end et tendance pour la semaine prochaine

On ne peut pas dire que l'été soit encore installé sur notre région. La dégradation de la nuit dernière se poursuivant ce jeudi a donné un arrosage hétérogène mais un ressenti globalement bien automnal. Cette pluie est souvent la bienvenue pour la nature mais elle est redoutée par d'autres surtout quand elle tombe en quantité. Nous allons progressivement passer dans un flux de Nord-Ouest ces prochains jours. En effet, une imposante dépression va se positionner entre la Scandinavie et la Grande-Bretagne. Elle drainera de l'air plus frais.

Utiliser le mot "frais" est bien relatif au mois de juin autour de la Méditerranée. Disons que les températures seront en baisse. Ce flux "polaire maritime" sera peu dynamique vendredi et samedi avant une nouvelle accentuation attendue dans la nuit de samedi à dimanche et toute la journée de dimanche. Explications.

Carte : Pivotal Weather

On le voit sur la carte ci-dessous, nous resterons sous l'influence d'un temps à tendance dépressionnaire. Si vendredi et samedi pourront être calmes, une nouvelle perturbation est attendue dimanche. Les nuages seront nombreux et de nouvelles précipitations sont attendues. A priori, le risque orageux devrait rester faible voire nul. Nous nous attendons avant tout à de faibles pluies, parfois des averses. Les cumuls s'annoncent assez faibles mais cela s'ajoutera à ceux déjà tombés et contribueront au ressenti encore automnal.

Que pouvons-nous attendre de la semaine prochaine ? La fiabilité n'est pas très bonne mais le début de semaine prochaine devrait être plus sec avec des nuages sur les reliefs mais un soleil majoritaire sur les plaines et littoraux. Le vent sera aussi de retour pour assécher cette masse d'air. Les doutes sont plus importants pour la fin de semaine/week-end prochains qui pourraient être de nouveau plus instables et potentiellement perturbés.

Carte : tropicaltidbits

Comme on l'observe sur la carte ci-dessus, les tendances à moyen terme (période du 10 au 17 juin) persistent sur une anomalie dépressionnaire entre Espagne et France. Quelles conséquences ? A cette échéance il n'est pas possible de prévoir les éléments avec précision mais de manière générale, nous nous attendons à un temps modérément perturbé tout autour de la Méditerranée avec des températures qui pourront être sous les moyennes de saison.

Cette année, l'été pourrait bien avoir du mal à s'installer et nous devrions, peut-être, attendre le mois de juillet pour avoir un temps stable, chaud et sec sur une longue durée. Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Ainsi, si les tendances météo qui se tournent vers un été plus chaud que la normale, la premier mois de l'été météorologique (juin) pourrait être l'exception avec un temps assez perturbé et des températures moins chaudes.

Partager sur