Prévisions & Suivi en temps réel

Première tendance météo saisonnière pour le printemps en France

L'hiver n'est pas encore terminé mais les modèles saisonniers et les analyses réalisées à la fin de l'automne par nos prévisionnistes se sont pour le moment avérées justes avec un hiver assez humide et surtout très doux en comparaison avec les moyennes saisonnières. Ceci étant exposé, nous nous dirigeons désormais vers le printemps et tenons à vous proposer une première tendance pour le trimestre Mars / Avril / Mai.

Avant tout, il reste important de considérer que la prévision saisonnière est un exercice délicat et que les tendances énumérées ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Pour le mois de mars, le modèle CFS voit un blocage anticyclonique centré près de la France et de la Grande-Bretagne. Ceci va dans le sens d'un temps très calme une nouvelle fois, avec une pluviométrie déficitaire sur une grande partie de la France.

Concernant les températures, elles seraient une nouvelle fois au-dessus des moyennes saisonnières. Au sol, nous prévoyons une anomalie de +1°C environ sur la totalité du mois à l'échelle de la France et probablement +1.5°C sur les régions Méditerranéennes. La probabilité d'une vague de froid tardive, comme on a pu l'observer ces dernières années, est nettement plus faible. Cela n'exclut pas une nuit froide, mais il s'agit d'un signal général...

Pour le mois d'avril, le blocage anticyclonique aurait tendance à migrer plus vers l'Europe du nord. Le contexte deviendrait plus instable près de l'Espagne. Dans ce contexte, la France pourrait être coupée en deux avec de l'humidité au sud (premiers orages) et une tendance plus sèche au nord, toujours en comparaison aux normes saisonnières. Concernant les températures, elles seraient toujours +1/+1.5°C au-dessus des moyennes saisonnières. 

Pour le mois de mai, la tendance anticyclonique serait dominante à l'échelle de l'Europe. Néanmoins, nous n'excluons pas la poursuite de conditions plus instables, sans être totalement dépressionnaires, près de la Méditerranée et de l'Espagne. Ceci irait dans le sens d'une pluviométrie excédentaire, avec des orages de plus en plus nombreux (à surveiller et confirmer).

Les températures seraient une nouvelle fois au-dessus des moyennes saisonnières, de +0.5 à +1°C environ. Il n'y a pas de signal de canicule précoce pour le moment malgré cet excédent thermique, mais situation sous surveillance d'autant que ce type d’événements semble se produire de plus en plus facilement depuis quelques années... Une nouvelle fois, la probabilité de vague de froid tardive est faible à très faible. 

Partager sur