Prévisions & Suivi en temps réel

Première tendance météo pour le mois de décembre

La fin de l'année approche à grands pas. Rappelons qu'en météo, l'hiver commence le 1er décembre. C'est pourquoi nous parlerons de décembre comme étant le premier mois de la saison hivernal. Il fut un temps où le mois de décembre était franchement froid et marquait nettement l'entrée dans l'hiver. Depuis, le réchauffement climatique est passé par là et ce constat est loin d'être valable chaque année. Des périodes froides ou très froides ont encore lieu en décembre (et heureusement) mais cela devient minoritaire. En effet, nombreuses sont les fois où nous annonçons un Noël au balcon et non un Noël sous le froid et la neige.

Qu'en sera-t-il cette année ? Pouvons-nous nous attendre à un "vrai" début d'hiver ? Pour cela, regardons les dernières actualisations des modèles saisonniers (dont on ne rappellera pas les limites). Il existe de nombreux modèles saisonniers mais nous avons choisi une carte d'un modèle qui résume notre avis sur la situation.

Carte : Tropicaltidbits

Attention, il ne s'agit pas ici d'une carte de températures mais d'anomalies de pressions au niveau du sol. En rouge, les anomalies positives démontrent une récurrence de hautes pressions anormalement élevée. A l'inverse, les surface en bleues montrent que les dépressions pourraient être plus nombreuses sur ces secteurs. On remarque alors deux blocs anticycloniques. Le premier vers la Russie et le seconde qui nous intéresse le plus pourrait se situer sur l'Atlantique remontant vers l'Islande. Enfin, on le voit facilement sur la carte, la France et d'une manière générale le bassin Méditerranéen serait soumis à un temps souvent dépressionnaire.

Que cela signifie-t-il ? Et bien, nous pourrions nous attendre à un mois de décembre assez hivernal (normal après tout !) avec des périodes bien fraiches voire froides entrecoupées de quelques périodes plus douces. Sur le mois, nous nous attendons à des températures autour des moyennes de saison voire très légèrement (0,5°C) sous les moyennes. Ce froid modéré est tout à fait normal pour un mois de décembre mais notons que cela n'arrive pas tous les ans.

Carte : EFFIS / Copernicus

Ci-dessus, il s'agit d'un autre modèle saisonnier (ECMWF) globalement en accord avec le précédent modèle. Ici, il s'agit de l'anomalie de précipitation. En beige/orange, c'est une anomalie négative donc un temps plus sec et en bleu un temps plus humide. Si le signal n'est pas très net, nous pouvons observer que ce mois de décembre pourrait être plutôt sec sur le pays mais sans excès. Nous pouvons donc nous attendre à des perturbations, peut-être légèrement moins nombreuses qu'habituellement. Enfin, un léger signal humide se distingue en Méditerranée et cela fait le lien avec les basses pressions prévues dans le bassin Méditerranéen.

Au final, nous nous attendons à un mois de décembre assez intéressant à suivre. Le risque d'avoir une patate anticyclonique avec une douceur anormale parait faible (mais on ne peut l'exclure). Au contraire, les indices saisonniers nous indiquent que ce mois de décembre pourrait bien être hivernal avec des températures dans les moyennes voire très légèrement en-dessous (ce qui serait un exploit). Côté précipitations, nous pourrions être dans les normes voire un peu plus sec sur le pays avec un signal humide un peu plus présent autour de la Méditerranée.

Partager sur