Prévisions & Suivi en temps réel

Première tendance météo pour la fin du mois d'août et début septembre

Lentement mais surement, l'été avance et nous sommes désormais dans le dernier mois de l'été météorologique. Après un début de saison historique avec une canicule majeure, les fortes chaleurs n'ont jamais réellement quitté notre région. Quelques courtes périodes plus "normales" se sont insérées au milieu de longues semaines chaudes et difficilement supportables pour une partie de la population. A cela s'ajoute une sécheresse qui ne cesse de s'accroître. Les rares orages très localisés depuis le début de l'été n'ont pas permis de remplir suffisamment les recharges en eau.

Les enjeux sont donc importants à l'approche de la fin du mois d'août et le début du mois de septembre En effet, cette période marque généralement le début des hostilités avec les premiers orages méditerranéens et/ou cévenols. On se souviendra du 23 août 2015 ou encore bien évidemment les 8 et 9 septembre 2002. Il est important de noter qu'il est impossible de prévoir ce type d'épisode si longtemps à l'avance et ce n'est pas le but de notre article. Nous allons surtout décrire les grands centres d'actions qui seraient potentiellement attendus entre fin août et début septembre afin de savoir si nous nous dirigeons vers la poursuite de la sécheresse ou a contrario si les orages pourraient faire leur retour.

Source : Copernicus

La carte ci-dessus représente une tendance saisonnière du modèle Européen ECMWF pour le mois de septembre. Celle-ci a été mis à jour il y a déjà un mois mais nous l'avons ajouté à cet article car elle représente globalement ce à quoi nous nous attendons (à quelques détails près). Sur la période entre fin août et début septembre, nous nous attendons à un temps très chaud pour ne pas dire caniculaire. En effet, les hautes pressions auront assez de facilité à remonter sur l'Europe de l'Ouest avec une dorsale qui nous apportera des températures bien au-dessus des moyennes de saison.

Qui dit hautes pressions dit aussi un temps généralement sec. Attention sur cette affirmation (qui n'en est pas une du fait qu'il s'agit de tendances) qui ne signifie pas qu'il ne tombera pas une goutte sur toute la période. Nous redoutons la poursuite de la sécheresse de manière générale mais les potentielles fortes chaleurs pourraient nous amener des orages. Ces orages resteront localisés et n'auront pas d'impact sur la moyenne pluviométrique que nous attendons déficitaire.

Source : tropicaltidbits

Vous l'aurez compris, sans être certain, nous craignons une nouvelle canicule assez tardive notamment autour de la deuxième moitié d'août. D'ici là, il faudra que l'ensemble des paramètres se coordonnent pour qu'une canicule se mette en place mais les centres d'actions pourraient être de nouveau favorables avant la fin du mois. Ces fortes chaleurs pourraient faire craindre à certains un risque d'orages violents et d'épisodes pluvieux au début de l'automne.

Nous l'avons déjà démontré, on ne peut faire de lien direct entre un temps caniculaire, une mer chaude et un risque d'épisode méditerranéen et/ou cévenol. La température de la mer peut, dans certains cas, accentuer la sévérité des orages avec des nuages qui auraient un contenu en eau important en raison d'une évaporation de l'eau de mer facilitée. Toutefois, sans situation parfaitement calée (dépression méditerranéenne, confrontation de masse d'air, instabilité), une mer même à 30°C n'aura aucune influence. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre article dédié ici : cliquez ici.

Partager sur