Prévisions & Suivi en temps réel

Poursuite du beau temps et de la chaleur avant une dégradation en juin ?

Nous venons de connaître une semaine relativement estivale avec la barre des 30°C atteinte en plaine et un ensoleillement excédentaire. Pour la suite du programme, nous continuons de miser sur la poursuite des conditions anticycloniques sur notre région, avec conséquemment une nouvelle période durablement ensoleillée et assez chaude. Pour demain lundi, soleil prédominant avec du mistral uniquement sur le Gard et près du Rhône.

Maximales de 26°C sur les Pyrénées-Orientales, sinon 26 à 28°C sur l'Aude, 28 à 30°C de l'Hérault au Gard. Sur la Lozère, nous attendons 16 à 18°C sur les plateaux, 20 à 23°C dans les vallées. Pour mardi, même temps avec un peu de mistral et de tramontane en matinée et des températures 2°C plus chaudes que la veille : les 30°C seront dépassés sur les plaines du Gard et de l'Hérault, ainsi que plus localement sur l'Aude. 

Mercredi, grand soleil avec un vent faiblissant et des brises marines de 25 à 30 km/h en cours d'après-midi. Quant aux températures, les maximales vont atteindre 26 à 28°C sur le Roussillon et l'Aude, 27 à 29°C sur l'Ouest Hérault, 28 à 30°C de l'Est Hérault au Gard. Pour jeudi et vendredi, quelques cumulus vont bourgeonner près des reliefs, sans grande incidence cela dit...

En plaines et bord de mer, le soleil va continuer de briller généreusement avec des températures assez chaudes : 25°C en bord de mer mais fréquemment 27 à 28°C sur les plaines du Roussillon, 28 à 30°C sur les plaines du Languedoc. Tendance pour le week-end prochain : toujours du soleil et une chaleur modérée pour la saison, avant un changement de temps ultérieur ? 

Pour la semaine suivante (horizon J+8/J+10), certains modèles déterministes comme GFS vont dans le sens de ce que voyaient les modèles saisonniers il y a quelques jours : la mise en place d'une dépression près du proche Atlantique ou de l'Espagne (voir carte ci-dessous). Si ce scénario se produit, nous pourrions débuter une période agitée après le 3 ou 4 juin environ et cela pendant une bonne semaine.

Nous pensons objectivement qu'une goutte froide va circuler près de notre pays. Par contre, sa trajectoire est encore incertaine et c'est ce facteur qui conditionnera l'ampleur des dégradations associées à cette goutte froide ! Nous y reviendrons rapidement dans les jours à venir.

Partager sur