Prévisions & Suivi en temps réel

Poursuite de la canicule et risque d'orages localisés mais violents

Nous connaissons actuellement une canicule d'ampleur exceptionnelle sur notre région, avec de très nombreux records absolus battus (tous mois confondus) alors que nous ne sommes qu'en juin. Nous retiendrons notamment les 45.9°C de Gallargues-le-Montueux dans le Gard (nouveau record absolu national) ou encore les 44.4°C de Nîmes-Courbessac ainsi que les 43.5°C de Montpellier-Fréjorgues hier le 28/06/2019. Voir carte ci-dessous d'Infoclimat.

Alors que les médias ne cessent d'annoncer la fin de la canicule, que peut-on retenir à cette heure pour la semaine à venir ? S'il est vrai que le paroxysme d'intensité de cette canicule est passé, il n'en demeure pas moins que les températures vont rester très élevées toute la semaine, aussi bien durant les nuits qu'en journée. C'est surtout près de la basse vallée du Rhône que l'épisode caniculaire sera le plus durable : Gard, Bouches-du-Rhône, Vaucluse… ainsi que près de l'Hérault !

Nous allons également devoir surveiller entre lundi et mardi la génèse d'orages très localisés mais potentiellement violents. En effet, avec toute la chaleur qui s'accumule dans les basses-couches de l'atmosphère, la masse d'air va se doter d'une instabilité très importante notamment sur les zones de reliefs. Les valeurs de MUCAPE vont atteindre près de 2500 J/kg pour des indices de soulèvement (LI) < -5K.

Il est important de considérer que les profils verticaux de l'atmosphère resteront généralement assez secs. Ainsi, la plupart des cumulus qui vont se développer n'arriveront pas à évoluer jusqu'à l'orage. Toutefois, des brises de pente se lèveront sur les reliefs notamment de la Lozère, des Cévennes et des Pyrénées. Elles feront office de petits forçages et favoriseront le développement d'orages pouvant donner de fortes pluies ponctuelles et de la grosse grêle.

Pour lundi, la probabilité de débordement en plaine est jugée très faible, aussi bien sur le Languedoc que sur le Roussillon. Pour mardi, nous sommes particulièrement inquiets : un couloir axé entre les Cévennes (Mont-Lozère/Aigoual) et l'arrière-pays Montpellierain (Pic Saint-Loup/Vidourle) semble se dessiner. Au regard de l'instabilité modélisée, des orages de grêle dont le diamètre pourrait dépasser les 3 à 4 cm sont possibles très localement. Un scénario à affiner dans les prochaines 48h.

En fin de semaine, une nouvelle situation propice à un épisode de canicule va probablement se mettre en place sur notre territoire. Une petite goutte froide semble vouloir se résorber au large de l'Espagne. Elle fera une nouvelle fois office de pompe à chaleur avec un flux de secteur sud très chaud (bien que moins que celui que nous connaissons actuellement). Dans ce contexte, de nouvelles maximales voisines de 38 à 40°C sont probables. Un scénario lui aussi à confirmer mais qui prend du galon.

Partager sur