Prévisions & Suivi en temps réel

Poursuite d'un temps faiblement perturbé avec de la neige en montagne

Nous sortons d'une semaine agitée sur le Sud de la France. En effet, en lien avec une goutte froide sur l'Espagne, un épisode méditerranéen pluvio-neigeux a apporté beaucoup de pluie et de neige près des Pyrénées. Des crues importantes ont concerné l'Aude et les Pyrénées-Orientales tandis que les reliefs des Pyrénées-Orientales étaient concernés par une couche de neige souvent supérieure à 1 mètre, ce qui reste assez remarquable même en plein hiver pour ces secteurs. Ensuite, le temps dépressionnaire s'est lentement décalé vers le Languedoc jusqu'à cette nuit où des orages se sont développés entre Hérault et Gard.

Ils ont apporté encore une fois beaucoup de pluie et même de la grêle. Les cumuls ont atteint localement 80 mm en 24 heures. Cela reste un épisode assez fort pour une fin janvier. Vous l'aurez remarqué, pas de véritable amélioration à l'arrière avec un ciel qui est resté nuageux. En effet, pas de mistral ni de tramontane pour venir dégager notre ciel méditerranéen.

Source : Pivotal Weather

Ci-dessus, il s'agit du contexte global attendu en ce début de semaine. Nous pouvons remarquer un vaste système dépressionnaire sur la Grande-Bretagne tandis que l'anticyclone reste cantonné entre Espagne et Afrique du Nord. Conséquence : un flux d'Ouest à Nord-Ouest va s'installer sur notre pays. Plus couramment appelé "zonal", ce flux Océanique donnera un temps assez perturbé à l'échelle du pays. Comme souvent, notre région restera relativement épargnée.

Pour autant, le dynamisme sera suffisamment important pour donner un ciel généralement nuageux mais avec des averses rares et très localisées. Le risque de précipitations sera plus présent sur les reliefs notamment Lozériens. Avec la présence d'air froid en altitude, la neige pourra tomber généralement en faible quantité. Exemple ci-dessous avec l'accumulation de neige (en centimètres) d'ici jeudi.

Source : Météociel

Malgré ce risque de neige sur les reliefs, on ne peut pas dire que l'impression sera hivernale sur les plaines et littoraux. En effet, le vent souvent présent aura tendance à apporter de la douceur. L'absence d'un franc soleil limitera ce ressenti doux mais la conclusion est bien là : toujours pas d'hiver en vu. Les températures vont rester désespéramment au-dessus des moyennes de saison.

Si l'on s'intéresse à moyen terme, autrement dit entre le week-end prochain et la semaine prochaine qui nous amènent à début février, la tendance émise précédemment se confirme avec un début février qui pourrait être dominé par des conditions anticycloniques. Nous restons bien évidemment au conditionnel mais les signaux n'évoluent que très peu. Le temps serait alors sec et assez doux. Les nuits pourront être relativement fraîches (sans excès) et les après-midis très douces. En bref, le temps passe, l'hiver passe mais nous avons l'impression de vivre un mois de novembre à rallonge.

Partager sur