Prévisions & Suivi en temps réel

Poursuite d'un temps anticyclonique : quelles conséquences ?

Les hautes pressions sont déjà bien présentes sur la France et ce constat ne va faire que se confirmer ces prochains jours. Cette bulle anticyclonique qui se renforce sur notre pays va toutefois laisser passer une petite goutte froide qui pourrait un temps plus frais et perturbé sur certaines régions de France mais nous devrions rester globalement à l'écart de cette petite agitation sauf en Lozère où de faibles averses sont possibles. Comme on peut le remarquer en ce moment, anticyclone ne rime pas forcément avec soleil omniprésent. L'absence de brassage de l'air favorise la formation de plaques de nuages et/ou de brouillards parfois tenaces. Le ressenti peut être bien différent entre un secteur sous les brouillards et un autre sous le soleil, parfois à moins d'un kilomètre d'écart.

Pas de changement demain avec un risque de brumes au lever du jour qui seront rapidement remplacées par un soleil qui s'imposera sans difficulté le reste de la journée. Ces conditions très calmes favorisent une certaine fraicheur en matinée par inversion thermique. De petites gelées blanches localisées sont tout à fait possibles sur la région surtout lorsque le ciel est dégagé mais le thermomètre grimpera rapidement l'après-midi.

Carte : Météociel

Exemple ci-dessus avec les maximales attendues demain entre Montpellier et Nîmes où nous devrions dépasser les 20°C à l'ombre. Le ressenti sera encore plus important au soleil et à l'abri des brises qui souffleront. Ce week-end, le vent de terre représenté par la tramontane et le mistral se mettront en place modérément et ne souffleront que dans leur couloir respectif. Cela empêchera la formation de ces brouillards et le soleil brillera tout au long des journées de samedi et de dimanche excepté entre les Cévennes et la Lozère où les nuageus pourront être ponctuelllement plus nombreux en lien avec la petite goutte froide (comme annoncé en début d'article).

Dès lundi, les hautes pressions vont se décaler de la France vers le centre de l'Europe. Le flux va ainsi s'orienter au Sud. L'humidité sera de nouveau en hausse sur notre région avec une France dominée par la douceur. Il faut donc s'attendre au retour des entrées maritimes, au moins sur une partie de la région. Cela sera à affiner d'ici là. Ce contexte doux et anticyclonique nous amène donc à début mars dont les premiers jours pourraient débuter dans la douceur. Toutefois, il faudra surveiller la circulation de goutte froides entre la Scandinavie et l'Europe. Sans être favorable à un "vrai" froid, une période plus fraîche n'est pas à exclure par la suite.

Carte : Tropicaltidbits

Exemple ci-dessus avec la carte d'anomalie de température à 850 hPa (1500 mètre) pour le 7 mars sur une moyenne de plusieurs scénarios. Il ne faut pas la prendre au pied de la lettre mais on remarque un signal très froid sur la Russie qui ne devrait pas nous concerner mais en périphérie de l'air un peu plus frais pourrait circuler sur l'Europe, notamment plus au Sud. Tout cela est incertain mais il est surtout question de montrer que la fraicheur n'est pas encore éliminée du jeu et que malgré la douceur persistante actuellement, une baisse des températures reste tout à fait envisageable durant ce mois de mars.

Partager sur