Prévisions & Suivi en temps réel

Potentielle vague de froid sur l'Europe fin janvier : un scénario à confirmer

En ce 10 janvier 2019, une nouvelle descente d'air froid marquée affecte l'Europe du centre, entre l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse, où des chutes de neige d'ampleur remarquable sont en cours. Contrairement à la première coulée d'air froid observée début janvier, la France est cette fois davantage concernée avec une baisse des températures qui s'est amorcée aujourd'hui et qui va s'accentuer ces prochaines 48h.

Par ailleurs, nous vous évoquons depuis novembre des conditions propices aux blocages anticycloniques sur notre hémisphère pour cet hiver 2018/2019. Si nous ne sommes actuellement pas "du bon côté" du blocage, avec des conditions anticycloniques récurrentes sur notre pays, un temps sec et beaucoup de mistral/tramontane, les conditions météorologiques à l'échelle de l'hémisphère commencent à évoluer.

L'actuel coup de froid que nous connaissons, d'intensité modérée sur l'arc Méditerranéen, sera suivi d'un redoux la semaine prochaine. En effet, l'anticyclone que vous pouvez observer sur la carte ci-dessus va progressivement s'affaisser sur l'Espagne et dans une moindre mesure la France. Autour de la mi-janvier, nous pourrions assister au retour d'un flux d'Ouest très temporaire. Ce dernier étant d'abord anticyclonique, donc sec, puis potentiellement dépressionnaire d'ici la fin de semaine prochaine.

Si cela se précise, les reliefs peuvent enfin espérer le retour de chutes de neige plus conséquentes. Ceci restera à affiner, en fonction de l'emplacement exact des dépressions, mais la fiabilité semble plutôt bonne. Aussi, souvenez-vous des nombreuses communications quant aux réchauffements stratosphériques qui ont été observés depuis la fin décembre. Jusqu'à présent, les répercussions entre stratosphère et troposphère ont été de très faible ampleur, mais ceci semble évoluer pour la deuxième quinzaine de janvier. Pour celles et ceux qui n'ont pas suivi nos derniers articles, vous pouvez cliquer ICI pour découvrir toutes les explications sur les réchauffements stratosphériques.

Pour la fin de semaine prochaine (voir carte ci-dessus) nous pouvons également constater le retrait de l'anticyclone vers les Açores. Jusqu'à présent, l'alimentation anticyclonique était plutôt positionnée près du Maroc et de l'Espagne. Pour la dernière décade de janvier, les deux modèles saisonniers CFS et CEP weakly voient la mise en place de conditions hivernales sur la totalité de l'Europe, dont la France et l'Espagne.

En effet, la probabilité qu'un blocage anticyclonique se mette en place entre le Groenland et l'Islande augmente de jour en jour. Dans ce type de scénario, les masses d'air froid qui circulent depuis le début de l'année sur l'Europe du Centre et de l'Est devraient cette fois glisser jusqu'à nos contrées, apportant du froid et certainement des chutes de neige par endroits. Pour la première fois de la saison, les modèles s'accordent plus ou moins sur ce scénario, cela malgré une échéance lointaine qui nécessitera un ajustement de nos prévisions.

Partager sur