Prévisions & Suivi en temps réel

Possibles chutes de neige à basse altitude la semaine prochaine : scénario incertain !

Ce mercredi, de bonnes gelées ont été observées sur notre région aux premières heures de la matinée, sauf sur le département des Pyrénées-Orientales qui profite d'une relative douceur. Ces prochains jours, nous vous le disions dans nos précédents articles, les températures vont amorcer une baisse. En effet, d'ici ce week-end, nous allons assister à la mise en place d'une dorsale anticyclonique bien en retrait de notre pays sur l'Atlantique.

Dans le même temps, plusieurs dépressions vont glisser en "cascade" dans un flux de Nord-Ouest sur la France. Dans ce contexte, de l'air modérément froid va envahir la France entre la fin de semaine et le week-end, avec un regain progressif d'humidité. Il est à noter qu'à horizon de ce dimanche, nous pouvons apercevoir sur la carte ci-dessous la formation d'une puissante dépression entre Terre-Neuve et le sud du Groenland. Cette dépression sera à surveiller pour la semaine prochaine.

Il faut s'attendre ce dimanche au passage d'une petite perturbation donnant de faibles précipitations, parfois sous forme de neige à basse altitude dans l'arrière-pays du Languedoc, vers 4/500 m environ. Nos regards sont ensuite se porter aux journées de mardi et de mercredi, avec potentiellement une perturbation pluvio-neigeuse importante quelque part sur notre région. Bien évidemment, il convient de rester extrêmement prudent en raison de l'échéance qui est assez lointaine (J+6/J+7). Tout va dépendre de la trajectoire de la coulée froide.

Ci-dessous, les deux principaux scénarios sont représentés. Il s'agit des modèles CEP (carte de gauche) et GFS (carte de droite). A première vue, il apparaît que la circulation générale est relativement similaire entre les deux modèles. Une dorsale anticyclonique va s'élever sur l'Atlantique, des Açores en direction de l'Islande. Dans le même temps, un décrochage polaire va glisser du Groenland vers l'Islande puis vers la France. De petites nuances apparaissent toutefois, et elles vont avoir de lourdes conséquences sur le temps sensible en Languedoc-Roussillon.

Sur le modèle Européen CEP, la coulée froide glisse du golfe de Gascogne vers l'Espagne. Dans ce contexte, une dépression très active se formerait près des Baléares. Il y aurait alors un épisode pluvio-neigeux à très basse altitude sur la totalité du Languedoc-Roussillon, avec les plus fortes intensités de l'Aude aux Pyrénées-Orientales, où un épisode neigeux très intense serait possible (notez le conditionnel : il ne s'agit pas d'une prévision, mais de la description d'un scénario).

Sur le modèle GFS, la coulée froide est centrée sur la France. Une dépression se creuse également en Méditerranée, mais plutôt sur le centre du bassin Méditerranéen. Dans ce scénario, un épisode pluvio-neigeux concernerait également le Languedoc-Roussillon, mais il serait plus intense sur le Languedoc et plus faible sur le Roussillon. Il faut retenir également que certains modèles voient une dynamique moins vigoureuse, nous laissant à l'écart des scénarios humides et donc neigeux

Nous insistons bien sur une chose : si la probabilité qu'un épisode pluvio-neigeux concerne les plaines - au moins une partie - du Languedoc-Roussillon augmente pour le 23 Janvier, l'échéance est encore lointaine. Il n'est pas question de s'emballer pour le moment, car les modèles vont encore franchement évoluer dans les prochains jours. Une situation passionnante à suivre, mais encore très incertaine. 


Partager sur