Prévisions & Suivi en temps réel

Possible Moscou - Paris : peut-on espérer la neige ?

Douceur, soleil et voile nuageux rythment nos journées de ce début de mois de décembre. L'impression de beau temps est souvent agréable. A l'abri du vent et au soleil, le ressenti est même printanier avec des températures largement au-dessus des moyennes de saison. Car oui rappelons-le, ce temps apprécié par de nombreuses personnes est tout aussi remarquable qu'une canicule en plein été d'un point de vue climatologique. Demain ne délogera pas à la règle avec des maximales de 16 à 18°C sur l'ensemble de la région. Ces températures seront en moyenne 5 à 6°C au-dessus de ce que l'on est en droit d'attendre pour une première semaine de décembre.

C'est pourquoi chaque coup de froid est analysé. Nous vous en parlons depuis quelques temps et cela semble se confirmer. Un changement de temps est attendu la semaine prochaine. Alors que les hautes pressions sont placées sur le Sud de l'Europe, une dorsale va s'élever sur l'Atlantique et un blocage Scandinave devrait se mettre en place.

Carte : Météociel

Cela devrait drainer de l'air doux près de la Grande-Bretagne tandis que l'air froid se regroupera sur l'Europe de l'Est. L'anticyclone tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, le flux s'orientera à l'Est nous plaçant dans un potentiel "Moscou-Paris". Cette élévation de hautes pressions possède une assez bonne fiabilité. C'est par la suite que les doutes augmentent. Plusieurs points sur cette coulée froide possèdent des incertitudes. Nous allons vous les exposer afin de comprendre si l'on peut espérer de la neige la semaine prochaine.

De nombreux scénarios sont encore envisageables. Toutefois, nous vous présentons ci-dessous deux grands ensembles probables sans forcément détailler toutes les variantes possibles. Nous partons du même constat : l'anticyclone s'élève vers la Scandinavie et un flux d'Est continental en provenance de l'Europe de l'Est se met en place.

Cartes : Météociel

Sur la carte de gauche, nous retrouvons bien la bulle anticyclonique sur la Scandinavie. L'air froid s'engouffre sur toute la France (flèches bleues). Une dépression se positionne sur l'Espagne et apporte de l'air un peu plus doux et surtout humide sur notre région. La confrontation de cet air humide et de l'air froid pourrait donner des chutes de neige à très basse altitude voire jusqu'en plaine. Attention, il n'est pas question d'annoncer ce scénario. Il s'agit seulement d'un scénario possible parmi d'autres. Justement, une autre possibilité est schématisée sur la carte de droite.

L'anticyclone est toujours positionné sur la Scandinavie même s'il parait moins puissant. En effet, il pourrait être rapidement coupé de ces racines par des dépressions bien dynamiques sur le bassin Atlantique. L'air froid aborde également le pays mais surtout sur la moitié Nord. Notre région se retrouverait un peu en marge de l'air froid. Une dépression positionnée en méditerranée pourrait nous apporter des précipitations. Dans cette configuration, nous aurions un temps plus frais et potentiellement perturbé. La neige serait réservée uniquement aux reliefs.

Ainsi, vous l'aurez remarqué, le changement de temps se confirme. Cependant, le placement exacte de cette coulée froide mais aussi des dépressions en Méditerranée détermineront précisément l'impact de ce flux d'Est continental sur notre temps sensible.

Partager sur