Prévisions & Suivi en temps réel

Possible coup de froid vers le 22 mars sur la France : risque de neige à basse altitude ?

Il y a plusieurs jours que nous évoquons un éventuel mais incertain coup de froid vers le 22/23 mars ! Ce samedi, les principaux modèles de prévision confirment ce potentiel, avec même un risque de neige à très basse altitude sur le sud de la France en fonction de la trajectoire de la goutte froide. Le contexte météorologique associé à cet éventuel coup de froid devrait se mettre en place en fin de semaine prochaine.

Un dôme anticyclonique va remonter entre les Açores, le proche Atlantique et l'Islande. On ne parlera pas de blocage, mais cela devrait être suffisant à ce qu'une anomalie continentale modérément froide se décroche du dynamisme atmosphérique Scandinave, tout en se dirigeant vers l'Europe du centre dans un premier temps. 

Durant le week-end prochain, les modèles s'accordent à voir le bloc anticyclonique migrer vers la mer de Norvège. Dès lors, l'anomalie froide va se courber ce qui devrait favoriser son déplacement de l'Europe Centrale vers la France, dont les régions Méditerranéennes. Jusque là, nous avons une relative unanimité. La question est ensuite de savoir où la goutte froide va circuler avec exactitude.

Ci-dessous, nous avons le modèle GFS à gauche et le modèle CEP à droite. Sur le modèle GFS, la coulée froide est drainée de l'Europe orientale jusqu'à l'Italie. Elle déborde aussi sur la Méditerranée. Un tel scénario serait favorable à un fort rafraîchissement avec du vent sur notre région, tandis que la neige (OUI, OUI !) tomberait à très basse altitude sur la Provence, peut-être même en plaine. 

Sur le modèle CEP, la goutte froide balaierait tout l'arc Méditerranéen, venant s'isoler près des Baléares. Un tel scénario favoriserait des chutes de neige à très basse altitude sur le Languedoc-Roussillon. Il est donc évident que le potentiel de coulée froide, en association avec un risque de précipitations, va affecter notre région. Les ajustements de trajectoire d'ici là vont déterminer ce potentiel. Si la goutte froide passe plus au nord, le froid sera plus modéré et il s'agira de pluie.

Si la goutte froide passe plus au sud, il s'agira d'un froid sec et venté. Nous précisons pour nos amis agriculteurs qu'il ne s'agit pas d'une vague de froid Sibérienne tardive, comme on a pu en avoir ces dernières années. La situation est tout de même sous surveillance ! Le diagramme ci-dessous représente l'ensemble des scénarios du modèle GEFS. La courbe rouge est une moyenne de tous les scénarios. On y remarque la baisse pour le 22 et 23 mars. A ajuster dès demain. 

Partager sur