Prévisions & Suivi en temps réel

Point sur les orages attendus ce soir et demain mardi

La canicule persiste sur les régions Méditerranéennes depuis maintenant près de deux semaines. Cette chaleur a pour effet de déstabiliser très fortement la masse d'air. C'est une véritable cocotte-minute qui bouillonne au-dessus de nos têtes. Au cours de la soirée et de la nuit à venir, ainsi que demain mardi, de nouveaux orages localement violents sont probables sur notre région. Nous annonçons en guise d'introduction que ces orages ne seront pas généralisés : des zones vont rester épargnées.

Pour les prochaines heures, nos regards se portent sur l'axe Ariège - Aude - Aveyron - Lozère ainsi que sur le nord-ouest de l'Hérault. Au sein d'une masse d'air très instable, un système orageux de méso-échelle (possible MCS) pourrait parvenir à se structurer dans ces zones, induisant un risque de fortes pluies (loc. > 20 ou 30 mm/h) mais également de grêle (isolément > 2 cm) et surtout de puissantes rafales de vent (loc. > 100 km/h).

La trajectoire exacte de ce système orageux reste délicate à anticiper. Certains scénarios voient un axe s'étirant entre Castelnaudary (11) - Castres (81) et Millau (12) alors que d'autres sont plus "au sud" avec un axe s'étirant du Pays-de-Sault au Minervois, venant terminer sa course sur la vallée du fleuve Hérault (en amont) et le Larzac. Il faudra suivre cela en temps réel, ou via nos imageries radars haute définition.

Le département des Pyrénées-Orientales ainsi que les plaines littorales de l'Aude et de l'Hérault devraient une nouvelle fois rester en marge de cette activité orageuse (Perpignan, Narbonne, Béziers ou encore Montpellier). En cours de nuit, quelques orages pourraient progresser jusqu'à l'arrière-pays du Languedoc (Pic Saint-Loup / Vidourle / bassin Alésien) ainsi qu'en Lozère. Le risque de phénomène fort, sans être écarté, sans plus faible sur ces zones. La ville de Nîmes semble globalement à l'écart… mais nous espérons une bonne surprise en temps réel. Pour demain, le contexte météorologique va demeurer instable sur la région. Ci-dessous, une carte de la MUCAPE qui permet de connaître le niveau d'instabilité de la masse d'air :

L'instabilité sera inégalement présente sur notre région demain, avec des valeurs maximales près des Pyrénées, ainsi que de l'Hérault à l'Ouest de la Lozère. Sur ces zones, la masse d'air se dotée d'une instabilité significative, avec des valeurs de MUCAPE > 1000 J/kg. Sur l'Aude et le Gard, le mistral et la tramontane qui seront en place favoriseront une instabilité plus faible, voisine de 400 J/kg environ.

Sur les secteurs cités précédemment qui sont plus significativement instables, de petits axes de convergence vont se dessiner et favoriser le développement de nouveaux orages. Ces derniers seront localisés, mais pourront cette fois toucher également les basses plaines et le bord de mer. La probabilité de phénomène fort est jugée assez faible, bien que de la grêle soit tout de même possible isolément. A partir de mercredi, la masse d'air se stabilisera et nous entrerons dans une nouvelle période sèche et chaude.

Partager sur