Prévisions & Suivi en temps réel

Pluies et orages sous surveillance entre Gard, Cévennes et Ardèche

Les conditions météorologiques sont placées sous surveillance dès demain vendredi et cela durant tout le week-end, en raison d'un contexte météorologique propice à des précipitations importantes principalement dans l'intérieur du Gard, sur les Cévennes ainsi que sur l'Ardèche. Synoptiquement parlant, nous allons assister à la mise en place d'un vaste système dépressionnaire étiré entre la Scandinavie, la Grande-Bretagne et le nord de l'Espagne.

Cet axe va stationner plus ou moins sur les mêmes zones durant 72h, positionnant une partie de notre région sous l'influence d'un flux marin durable, avec des intrusions d'air doux et humide assez récurrentes. Demain vendredi, les prévisions sont déjà délicates à réaliser. Le modèle à résolution fine ARÔME entrevoit la formation de petites cellules orageuses le long d'un axe de convergence, situé sur le Gard et la basse Ardèche dans un premier temps. Une très petite partie de l'Est Hérault pourrait être concernée également, mais c'est incertain. 

Sous cet axe qui s'annonce assez étroit (ce qui sous-entend que de nombreuses communes vont passer au travers !), des cumuls significatifs sont envisageables, avec des pointes de 40 à 60 mm en assez peu de temps. De tels cumuls ne sont pas exceptionnels pour la saison, rassurez-vous. Au regard d'une masse d'air modérément instable, une surveillance particulière sera tout de même réalisée par nos services.

Samedi, les modèles de prévision ont encore évolué par rapport à nos prévisions d'hier. Durant la matinée, une anomalie dépressionnaire devrait traverser notre région. Elle sera en phase avec une masse d'air faiblement instable entre l'extrême Est de l'Hérault, le Gard, les Cévennes, le sud de la Lozère et l'Ardèche. C'est sur ces secteurs que le vent marin soufflera modérément. Dans ce contexte, de nouvelles pluies assez intenses sont prévues, surtout près des Cévennes où une composante orageuse est possible :

Une accalmie est probable samedi après-midi et soir avant une nouvelle dégradation possiblement active entre la deuxième partie de nuit de samedi à dimanche et la journée de dimanche. Une nouvelle fois, il convient d'aborder la prévisibilité avec prudence : la plupart des modèles envisagent des cumuls conséquents sur la moitié nord du Gard, les Cévennes et l'Ardèche. Tout va se jouer dans l'éventuelle mise en place d'un caractère orageux. Ce facteur est incertain, car malgré une dynamique virulente, l'instabilité atmosphérique sera assez limitée - sans être absente.

Ci-dessous, une carte d'accumulation du modèle ARPEGE entre demain vendredi et dimanche. On constate bien que les Pyrénées-Orientales et l'Aude vont passer au travers de cet épisode. De façon générale, l'Ouest Hérault sera également en marge, malgré des pluies sur l'Espinouse. C'est vraiment entre le Gard, les Cévennes et l'Ardèche que les gros cumuls sont attendus : pointes à plus de 200 mm en basse Ardèche. Des réactions hydrologiques sont attendues. Là encore, leur intensité dépendra surtout du caractère orageux associé à ces perturbations. Ce risque sera précisé très prochainement.

Partager sur