Prévisions & Suivi en temps réel

Pic de chaleur entre ce dimanche et la semaine prochaine : plus de 27°C attendus !

Cette fin de semaine a été encore assez nuageuse et perturbée, en raison d'un système dépressionnaire centré sur les îles britanniques qui se résorbe lentement. Pour le week-end à venir, les hautes pressions vont gagner du terrain par le sud. En effet, une goutte froide va s'isoler au large du Portugal, près des Açores. Cette dépression va faire office de pompe à chaleur en soulevant un flux de sud depuis le Maroc en direction de la France.

Pour demain vendredi, temps mitigé à nuageux en général une nouvelle fois. Nous attendons quelques périodes d'éclaircies en cours d'après-midi, devenant progressivement plus généreuses en plaines et bord de mer. Pour samedi, le soleil sera de retour entre les PO et le sud de l'Hérault. Nuages plus nombreux près des Cévennes, dans l'intérieur du Gard ainsi qu'en lozère. Amélioration lente mais assurée... Quant à dimanche : 

Pour dimanche, c'est le soleil qui va s'imposer sur toute la région, après dissipation des derniers nuages sur la lozère et l'intérieur du Languedoc. Mistral et tramontane vont souffler modérément avec des rafales de 30 à 40 km/h, parfois 50 km/h. Ceci va générer un effet de foehn avec une envolée des températures aussi bien sur les minimales et les maximales.
 

Au petit matin, nous aurons des minimales de 15 à 17°C en général en plaines et bord de mer, 10 à 12°C dans les vallées lozériennes. Maximales quasiment estivales avec 25 à 27°C sur toutes les plaines, probablement 28°C de façon localisée. En lozère, 18 à 20°C sont prévus dans les vallées. Pour lundi, même situation avec un grand soleil sur toute la région et des températures toujours chaudes pour la saison : 

Cette configuration pourrait se maintenir toute la semaine prochaine, avec des hautes pressions centrées près de notre région. Dans ce contexte, nous allons enfin profiter de plusieurs journées ensoleillées avec des vents faibles et des températures de 25 à 30°C dans les plaines intérieures. En bord de mer, nous aurons des maximales moins élevées en raison des brises marines qui tempèrent l'atmosphère.

Au regard des dernières modélisations, une petite goutte froide pourrait glisser sur le proche Atlantique. Cette situation est incertaine mais va mériter une surveillance particulière, en raison d'un risque d'orages par endroits. Nous conserverions, en Méditerranée, des températures élevées pour la saison. Ci-dessous, une carte de l'anomalie de températures à 850 hPa (environ 1500 m d'altitude) en milieu de semaine prochaine.

Partager sur