Prévisions & Suivi en temps réel

Pic de chaleur cette semaine avant un possible changement de temps

Le contexte météorologique n'est pas passionnant en cet automne 2019, mais nous avons au moins la chance de passer au travers des catastrophes diluviennes comme c'est le cas certaines années. Si un changement de temps est envisagé à long terme, nous l'aborderons dans cet article avec prudence, vous donnant les principaux éléments disponibles à ce jour.

En attendant, n'oubliez pas qu'un coup de vent est attendu demain. Une dépression va se constituer dans le golfe de Gênes. Elle va induire une accélération du mistral et de la tramontane, avec des rafales de 90 à 100 km/h sur la vallée du Rhône, les Corbières Maritimes, la plaine du Roussillon et la côte Vermeille, plutôt 70 à 80 km/h sur le reste de la région. Ce coup de vent ne va durer que ce lundi, avant une accalmie nette attendue pour mardi. 

En milieu de semaine à venir, les conditions météorologiques s'annoncent agréables sur le Languedoc et le Roussillon, en raison des hautes pressions qui vont remonter par le sud. C'est le soleil qui sera le maître mot de ces journées, notamment mardi, mercredi et jeudi. Les vents seront plus faibles, avec même le retour de petites brises marines durant l'après-midi. Quant aux températures... elles vont reprendre des couleurs !

Selon le modèle ARPEGE, dont nous vous présentons la carte ci-dessous, des maximales voisines de 25 à 27°C sont envisagées pour mardi, avec même localement 28°C, dans les plaines intérieures. Mercredi et jeudi, les valeurs seraient sensiblement les mêmes, avec une baisse de 1 ou 2°C tout au plus. Ces valeurs sont très nettement au-dessus des moyennes saisonnières et vont favoriser un ressenti estival. 

A partir du week-end prochain, la prévisibilité est logiquement plus médiocre. Qu'il s'agisse du modèle GFS ou du modèle CEP, un changement de temps plus ou moins prononcé est envisagé. En effet, le cyclonisme Atlantique va s'intensifier, propulsant des dépressions de plus en plus près de notre pays. Sur GFS, un talweg dépressionnaire nous atteindrait en "bout de course" alors que sur CEP, le talweg en question serait "plus généreux", progressant largement jusqu'à nos contrées.

Ainsi, il est très probable que les entrées maritimes (à minima) fassent leur retour en cours de week-end prochain sur nos départements. Des pluies orographiques se déclencheraient près des Cévennes. Dans le cas où le talweg s'enfoncerait suffisamment, une dégradation un peu plus nette serait à envisager avec des pluies plus copieuses. Un scénario qui va être ajusté dans les jours qui viennent.

Partager sur