Prévisions & Suivi en temps réel

Pic de chaleur avant une baisse sensible des températures ?

Ce samedi était une journée encore assez nuageuse sur une partie de la région, notamment du Languedoc à la Lozère. Quant au Roussillon, le beau temps et la chaleur se sont installés avec 25°C près de Perpignan ! Pour demain dimanche, les hautes pressions vont totalement s'installer sur nos régions Méditerranéennes, donnant un temps ensoleillé en toutes zones sur notre région.

Dans ce contexte, la hausse des thermomètres va se confirmer, aussi bien le matin que l'après-midi. Minimales au lever du jour voisines de 8 à 10°C sur les plateaux de lozère, mais 14 à 16°C sur les plaines du Gard, 16 à 18°C de l'Hérault aux Pyrénées-Orientales, en passant par l'Aude. En cours d'après-midi, les maximales vont atteindre 26 ou 27°C sur les plaines des PO à l'Hérault, 27 à 29°C sur le Gard. En lozère, 16 à 18°C sont prévus en vallées. 

Pour la semaine prochaine, les conditions ensoleillées vont se maintenir malgré quelques nuages pour la journée de mardi. Nous attendons avec cet anticyclone remontant du Maroc la mise en place de brises marines, avec des rafales de 25 à 30 km/h en bord de mer, plutôt 20 km/h dans l'intérieur des terres. Dans ce contexte, nous aurons un gradient thermique assez important entre le bord de mer et les plaines intérieures.

Durant cette semaine, les minimales vont osciller entre 15 et 17°C en plaines, ce qui est bien au-dessus des niveaux normalement observés en cette période. Quant aux maximales, nous aurons "seulement" 21 à 23°C en bord de mer, parfois 24°C, alors que dans les terres nous aurons souvent 25 à 27°C sur le Roussillon, parfois 27 à 30°C dans l'arrière-pays du Languedoc et surtout du Gard :

Ce beau temps ensoleillé et assez chaud devrait persister une semaine au minimum avant la mise en place d'un vaste décrochage de bas-géopotentiels et de basses pressions par la Scandinavie. Pour le moment, il est difficile de savoir si ces basses pressions vont réussir à gagner la France mais ce scénario était envisagé par les modèles saisonniers, engendrant un risque de "coup de froid" (en comparaison aux normes saisonnières).

Nous misons ainsi sur une baisse sensible des températures après le 12 mai avec éventuellement le retour de la neige à basse altitude sur nos reliefs. Scénario à confirmer dans les prochains jours.

Partager sur