Prévisions & Suivi en temps réel

Petite perturbation dimanche soir puis inversions thermiques la semaine prochaine !

Nous vous évoquions dès hier soir un risque de perturbation entre dimanche soir et lundi. Ce mercredi, le potentiel pluvio-neigeux (selon l'altitude) se confirme et semble désormais se situer dans la nuit de dimanche à lundi. En effet, un talweg va balayer notre pays d'Ouest en Est. Il s'agit d'une zone de basses pressions étirée en forme de "V" de la Grande-Bretagne à notre pays.

Que l'on soit clair : le dynamisme de ce talweg va probablement être revu à la baisse dans les prochains jours, facteur que nous prenons d'ores et déjà en compte dans cet article. On distingue des divergences entre le modèle GFS (ci-dessous à gauche) et le modèle CEP (ci-dessous à droite). Le premier voit le talweg pénétrer jusqu'au nord de l'Espagne alors que le second voit un talweg plus court.

Dès lors, le modèle GFS voit une perturbation assez active balayer tout le Languedoc-Roussillon dimanche soir. Elle s'accompagnerait de pluies en plaine, de neige en altitude sur la Lozère. Le modèle CEP quant à lui est moins optimiste avec des pluies plus rares, se limitant surtout aux zones proches des Cévennes. Quant à nous, nous misons sur un scénario intermédiaire avec des précipitations se concentrant surtout entre l'Est Hérault, le Gard, la vallée du Rhône et la Lozère.

Sur l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales, quelques ondées passagères sont possibles mais les cumuls s'annoncent anecdotiques. En bref, cette transition pluvio-neigeuse selon l'altitude sera de très courte durée et peu intense. La semaine prochaine, l'ensemble des modèles de prévision entrevoient le retour d'une dorsale anticyclonique.

Le retour des hautes pressions anticycloniques après le passage d'un talweg ayant apporté de l'air modérément froid en altitude laisse craindre des phénomènes d'inversions thermiques. En effet, l'anticyclone va assurer un temps bien ensoleillé et conséquemment des nuits dégagées la semaine prochaine. Dans ce contexte, les températures diurnes (observées l'après-midi) seront d'un niveau correct pour la saison avec bien souvent des maximales de 14 à 15°C en plaine.

Par contre, les températures nocturnes pourraient être assez froides. L'air doux étant plus léger que l'air froid, ce dernier tend à s'écraser vers les basses plaines la nuit. C'est ce qu'on appelle une inversion thermique. En général, il fait alors plus doux à 1500 m en fin de nuit qu'en pleine campagne à 50 m d'altitude. Un paramètre restera à étudier : le vent. Si ce dernier souffle, nous pourrons être épargnés du gel. Dans le cas contraire, de possibles gelées blanches sont possibles.


Partager sur